Les Françaises, élégantes mais avec peu de vêtements

CONSOMMATION En 10 ans, le budget vêtements des Françaises s'est réduit...

Elisa Bertholomey

— 

Les Françaises achètent moins de vêtements qu'il y a 10 ans...
Les Françaises achètent moins de vêtements qu'il y a 10 ans... — REUTERS/Chaiwat Subprasom

Surprise au pays de la mode et de l’élégance: les Françaises ne seraient pas des fashion victims! Pour preuve, une étude produite par l’Institut français de la mode (IFM) qui constate que les Françaises ne sont pas les plus grandes consommatrices d’habits. Elles seraient même devenues économes en matière vestimentaire.

Entre 2000 et 2010, en France, l’achat de vêtements par les femmes aurait chuté de 3% en valeur et de 2,2% en volume. En d’autres termes, les Françaises ont acheté moins d’habits et des habits moins chers. Sur la même période, les prix des vêtements ont chuté de 13%, une conséquence de la montée en puissance des grandes chaînes de vêtements. D’ailleurs, les femmes ne s’y trompent pas. Leurs magasins de prédilection sont les grandes marques comme «H&M et Zara pour ce qui concerne les vêtements, Minelli et San Marina pour leurs chaussures».

407 euros en moyenne de budget mode

En moyenne chaque année, les Françaises ont consacré un budget de 407 euros pour renouveler leur garde-robe. Cette somme varie selon l’âge des femmes: plus élevée pour les 15-24 ans (615 euros en moyenne), elle diminue plus l’âge est avancé. Les femmes restent quand même les plus grandes consommatrices de mode au sein des ménages puisque le marché du vêtement féminin représente 50% des sommes dépensées dans l’habillement et s’élève à 15 milliards d’euros.

La Française, cinquième consommatrice européenne de vêtements

L’étude compare le budget consacré à la mode par les Françaises et les Européennes. Là encore, surprise. Les plus grandes consommatrices de vêtements sont… les Allemandes, pourtant peu réputées pour leur élégance vestimentaire. Nos voisines d’outre-Rhin consacrent en moyenne 602 euros par an pour leurs achats de vêtements, presque 200 euros de plus que nous. Les Françaises ne se classent que 5e au niveau du budget consacré à la mode, derrière l’Italie, le Royaume-Uni et l’Espagne.

Radines les Françaises? En tout cas, elles déclarent mettre en «bonne place dans leurs critères d’achat le prix des produits ou les opérations promotionnelles mises en œuvre par les distributeurs». La faute à la crise qui leur a fait revoir leurs priorités. «A l’avenir, les Françaises souhaitent que leur budget mode reste constant et privilégieront les voyages, l’épargne et l’investissement dans leur logement». Les achats de vêtements ne semblent pas indispensables, d’autant plus que «70% reconnaissent porter moins de la moitié des vêtements qu’elles possèdent».

La robe plutôt que le jean

L’étude de l’IFM pointe également du doigt des évolutions dans le style vestimentaire de nos compatriotes. Les Françaises restent «fortement sensibilisées à la mode» mais globalement «les looks se sont décontractés». Pour preuve: en 2010, elles ont acheté 114 millions de T-shirts! Les jeans restent très consommés mais ils reculent face aux robes, devenues «le second marché en valeur dans les looks des Françaises». L’étude relève même que ce sont elles qui tirent la croissance de la consommation de vêtements. «Quand sur l’année 2010 la marché affiche un très léger recul de 0,2%, les robes affichent une insolente progression en valeur de 27%». L’IFM voit là une féminisation des styles. L’élégance à la française n’est pas totalement dépassée…