Qu'est-ce que le seuil de pauvreté?

ECONOMIE Il s'agit d’un calcul bien spécifique basé sur le revenu médian des ménages...

Elisa Bertholomey
— 
Le calcul du seuil de pauvreté est basé sur le revenu médian
Le calcul du seuil de pauvreté est basé sur le revenu médian — JS EVRARD/SIPA

954 euros. C’est le niveau de vie en dessous  duquel une personne est considérée comme pauvre. On parle du «seuil de  pauvreté», un indice qui permet chaque  année à l’Insee de déterminer le nombre de Français les plus modestes.

Comment le calcule-t-on?

Les modalités de calcul ont été conjointement  définies par l’Insee, Eurostat et les pays membres de l’Union  européenne. Elles se basent sur le revenu médian  des ménages. «L’ensemble des revenus des ménages est rapporté aux  unités de consommation dans chaque ménage», détaille Magda Tomasin, chef  de la division Revenus et patrimoine à l’Insee. «Après ce premier  calcul, chaque personne va avoir le même niveau de  vie dans le ménage.»

Toutes les unités ne sont pas équivalentes:  un adulte vaut 1 unité. Mais un couple vaut 1,5 unité car les  statisticiens partent du principe que deux personnes  qui vivent ensemble n’ont besoin que d’un réfrigérateur ou d’une  cuisine. Jusqu’à 14 ans, un enfant vaut 0,3 unité; après 14 ans, il  représente 0,5 unité.

«Ensuite, on prend toutes les personnes en France et on calcule le revenu médian, c’est-à-dire la médiane en-dessus et en-dessous de laquelle se situent 50% des revenus», poursuit Magda Tomasin. Le seuil de pauvreté correspond à 60% du revenu médian.  Par exemple, si après calcul on trouve un revenu médian de 2.000 euros, le seuil de pauvreté s’établira à 60% de 2.000 euros, soit 1.200  euros.

Le seuil de pauvreté n’est pas un salaire!

Attention à ne pas confondre le seuil de  pauvreté avec le salaire. Dans l’étude de l’Insee portant sur l’année  2009, le seuil s’établit à 954 euros. Cette  somme est obtenue via le calcul expliqué ci-dessus,  mais les revenus pris en compte ne sont pas les salaires. Les  statisticiens travaillent sur les revenus des ménages auxquels on a  retranché les impôts et les prestations  sociales (impôts sur le revenu, taxe d’habitation, CSG, prime pour  l’emploi, etc). A noter que ce seuil compte pour une personne seule. Il est recalculé chaque année.