Paris a battu des records de fréquentation touristique en 2011

Reuters
— 

Paris a battu au premier semestre de 2011  des records de fréquentation touristique malgré la crise, grâce aux  Chinois, aux latino-américains et aux Français qui ont redécouvert leur  capitale.

Quelque 7,7 millions de personnes sont descendues dans les hôtels de  la ville la plus visitée du monde pendant les six premiers mois de  l'année, un chiffre en hausse de 3,5%, a annoncé mercredi l'Office de  tourisme.

«Paris fait mieux que l'évolution de la Bourse», a déclaré son directeur, Paul Roll, lors d'une conférence de presse. Cette hausse de fréquentation s'inscrit dans le contexte d'un développement global du tourisme en Europe. Les touristes habituels, comme les Britanniques, les Allemands, les  Italiens, les Espagnols ou les Japonais, dont les arrivées chutent de 3 à  6% au premier semestre, ont plutôt boudé la capitale française au  premier semestre.

Mais le nombre de touristes chinois et latino-américains est  respectivement en hausse de 17.7% et de 22.5%, tandis que les séjours  des Belges, des Suisses et des Néerlandais ont connu une croissance  située entre 3.5% et 5%. Pourtant, c'est le tourisme national qui atteint un record, avec  quatre millions d'arrivées de Français à Paris. Ces affluences  compensent la forte décrue de la fréquentation en provenance des  Etats-Unis et du Japon.

Si les autorités touristiques ne s'inquiètent pas de la situation  américaine, qu'ils considèrent comme passagère, ils sont au contraire  pessimistes au sujet du Japon, pour des raisons démographiques, ses  habitants voyageant moins.

Ville jeune et moderne

«Le tourisme urbain continue de se développer dans le monde entier  et Paris (en) profite plus que les autres villes», a estimé Jean-Bernard  Bros, adjoint au maire de Paris. La mise en place de Paris-plage, des Vélib' et du «couchsurfing»  (location de canapés chez l'habitant) contribue à donner une image d'une  ville jeune, moderne et dynamique malgré le fait qu'elle soit l'une des  plus vieilles capitales du monde.

Par ailleurs, Paris tient la combinaison gagnante dans sa  complémentarité entre le tourisme des affaires, qui représente 48% du  total, et celui des loisirs (52%). Mais surtout, la ville véhicule une image toujours renouvelée qui  fait rêver, comme le prouve le film de Woody Allen «Midnight in Paris»,  qui a attiré nombre de touristes.

Enfin, les divers grands événements prévus en 2012, comme les Jeux  Olympiques de Londres qui auront un impact sur la fréquentation de  Paris, et la multiplication d'expositions, comme celle sur Salvador Dali  au Centre Pompidou, assurent les prochaines recettes.

Mais si le court terme est organisé, le développement à moyen et long terme reste encore à définir.  Paris sera en effet confrontée à différents défis: écologique afin  d'assurer la «respiration» de la ville et éviter un étouffement de  l'espace, mais aussi concurrentiel pour rester devant Londres, New York  ou Hong-Kong.

L'Office du tourisme de Paris entend également améliorer le service  linguistique proposé pour s'adapter à une clientèle de plus en plus  diversifiée, réorganiser les horaires des musées et magasins, proposer  des menus traduits dans une majorité de langues, un scénario qui  n'effraie pas l'adjoint au maire qui considère pouvoir «répondre de  manière ouverte aux défis».