Dégradation de la note américaine: La Chine tacle les Etats-Unis

REACTIONS Alors que la plupart des pays tentent de minimiser la décision de l'agence de notation standard and Poor's, la Chine ne mâche pas ses mots...

Avec Reuters

— 

Un homme suit les cours de la Bourse à la jumelle, dans la province du Hubei, en Chine, le 28 mars 2008.
Un homme suit les cours de la Bourse à la jumelle, dans la province du Hubei, en Chine, le 28 mars 2008. — REUTERS/Stringer

La Chine a pressé samedi les Etats-Unis d'affronter le problème de leur dette et mis en cause le statut de monnaie de réserve du dollar américain. Dans un commentaire sévère au ton très peu diplomatique, l'agence officielle Chine nouvelle exprime le sentiment de Pékin après la dégradation à AA+ de la note souveraine des Etats-Unis par Standard & Poor's.

La Chine suggère à Washington de réduire ses dépenses militaires et sociales

«La Chine, premier créancier de la seule superpuissance mondiale, est dorénavant dans son droit d'exiger des Etats-Unis qu'ils affrontent le problème de leur dette structurelle et assure la sécurité des actifs chinois en dollars», écrit Chine nouvelle. «Il faut mettre en place une surveillance internationale sur la question du dollar américain et une nouvelle monnaie de réserve, stable et sâre, peut aussi être une option pour éviter qu'une catastrophe soit provoquée par un seul pays», ajoute l'agence officielle.

«Le gouvernement américain doit se résigner à un état de fait douloureux: le bon vieux temps où il n'avait qu'à emprunter pour se tirer du pétrin qu'il avait lui-même créé est terminé», écrit Chine nouvelle

Impact dicrect pour les réserves chinoises

Les économistes chinois estiment que la dégradation de la note américaine pose un risque important pour les marchés financiers et s'attendent à ce que la Chine, qui détient plus de 1.000 milliards de dollars de dette américaine, accélère la diversification de ses actifs. «Ce sera le chaos sur les marchés financiers internationaux au moins à court terme. L'impact le plus direct pour la Chine concernera ses réserves. La valeur des investissements en dollar de la Chine va chuter», affirme Li Jie, directeur d'institut à l'Université centrale de la finance et de l'économie.

«La Chine va devoir envisager d'autres investissements. Les bons du Trésor américain ne sont plus sârs. Il y a sur les marchés des types d'actifs plus risqués que les (obligations) AAA, mais moins risqués que les AA+. La Chine n'y pensait pas auparavant mais va devoir le faire», ajoute-t-il.

Pour Ding Yifan, directeur adjoint d'un groupe de réflexion associé au Conseil d'Etat chinois, les Etats-Unis vont devoir encore assouplir leur politique monétaire, ce qui pourrait passer par une troisième opération de «quantitative easing», consistant pour la Réserve fédérale à racheter des bons du Trésor. «Si les Etats-Unis lancent vraiment un QE3, cela va sans aucun doute ajouter de l'incertitude à l'économie mondiale et faire grimper les prix des matières premières», détaille-t-il.