La fronde contre Lagardère se poursuit

ECONOMIE Les résultats du vote des actionnaires du groupe sont contestés...

Reuters

— 

Entrée du siège du groupe Lagardère à Levallois-Perret.
Entrée du siège du groupe Lagardère à Levallois-Perret. — J. SAGET / AFP

Le financier américain Guy Wyser-Pratte a écrit à l'Autorités des marchés financiers (AMF) pour contester à nouveau le comptage des voix sur ses deux résolutions lors de l'assemblée générale de Lagardère d'avril 2010, rapporte vendredi le Figaro.
 

Demande d'investigation

Selon le quotidien, l'actionnaire activiste a fait parvenir mardi un courrier à l'AMF arguant que dix fonds gérés par AllianceBernstein auraient voté en faveur des motions qu'il avait présentées. Celles-ci avaient été rejetées à 76% et 78%.

«Je demande donc à l'AMF de mener une investigation pour comprendre l'origine de l'écart entre les résultats de l'AG et le comptage effectué par nos soins», indique Guy Wyser-Pratte, selon des propos cités par le Figaro.

Sous la pression des actionnaires, dont le médiatique homme d'affaires, le groupe Lagardère a engagé un vaste programme de cessions d'activités considérés comme non stratégiques. Par ses deux résolutions, Guy Wyser-Pratte voulait être également nommé au conseil de surveillance et obtenir une modification des prérogatives de la commandite par actions.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès du groupe Lagardère.

Mauvaise image

Ce nouveau rebondissement intervient au moment où l'image du patron de Lagardère est passablement écornée suite à la diffusion d'une vidéo avec sa compagne qu'elle juge "kitchissime".