Face à la chute des marchés, Chine et Japon appellent à plus de coopération

E.M. avec Reuters

— 

La Chine et le Japon ont appelé vendredi à la coopération internationale après la chute des marchés née des craintes de retombée des Etats-Unis en récession et de la crise de la dette dans la zone euro.

Bourses en chute libre

Ces appels des deux principaux créanciers étrangers des Etats-Unis soulignent les inquiétudes de plus en plus grandes au sujet d'une contagion en Asie où les marchés ont chuté après la déroute de Wall Street jeudi. Les Bourses européennes ont poursuivi leur plongeon vendredi à l'ouverture.
                                   
Nicolas Sarkozy doit s'entretenir ce vendredi par téléphone du problème des marchés avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero, selon un communiqué de l'Elysée publié jeudi soir.

Le chef de l'Etat  doit aussi poursuivre ses discussions entamées jeudi avec le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet. Le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, a interrompu ses vacances pour rentrer à Bruxelles. Il doit tenir une conférence de presse.

Crise de la dette

Au Japon, le ministre des Finances Yoshihiko Noda a souligné la nécessité de traiter les problèmes de distorsion sur les marchés des changes, la crise de la dette et la question économique américaine.

La Chine souhaite pour sa part améliorer la coordination entre puissances mondiales face à aux risques nés des problèmes de dette aux Etats-Unis et en Europe, a souligné son ministre des Affaires étrangères Yang Jiechi.

Les derniers indicateurs macroéconomiques aux Etats-Unis, très médiocres, et les problèmes de dette sans fin dans la zone euro ont relancé les craintes de récession, ce qui a fait dégringoler Wall Street jeudi, rappelant les jours noirs de la crise financière en 2009.

IHS Global Insight estime à 40% la probabilité d'une nouvelle récession aux Etats-Unis. La déroute des marchés s'est propagée à l'Asie vendredi. La Bourse de Tokyo a fini en recul de 3,7% pour retomber à son plus bas depuis sa chute d'après le séisme en mars.