Vers des perturbations sur les vols d'Air France

TRANSPORTS Plusieurs préavis de grève ont été déposés pour les jours qui viennent...

E.M.

— 

Des avions d'Air France stationnent sur le tarmac de l'aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle.
Des avions d'Air France stationnent sur le tarmac de l'aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle. — T. COEX / AFP

Les deux prochains week-ends seront parmi les plus chargés de l’année dans le transport aérien. Et Air France risque de voir son trafic perturbé par plusieurs conflits sociaux.

Du 29 juillet au 1er août 

Un accord a été trouvé avec les stewards et hôtesses de l’air, qui ont retiré leur préavis de grève du 29 juillet au 1er août. Mais trois syndicats minoritaires de pilotes ont décidé de maintenir le mouvement.

Ils dénoncent une «low-costisation» de la compagnie au mépris de la sécurité des vols. Air France prévoit ainsi de réduire les équipages de bord de ses A319 de quatre à trois personnes dès le 1er août prochain.

La compagnie souhaite aussi redéployer ses effectifs en province. Des liaisons doivent être ouvertes début octobre à Marseille et trois autres bases seraient mises en place à Nice, Toulouse et Bordeaux au printemps 2012.

Du 5 au 8 août

Si l’impact du mouvement de la fin juillet devait être limité sur les vols d’Air France, le trafic risque d’être davantage perturbé le week-end du 5 au 8 août.

Le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a déposé un préavis de grève reconductible pour l’ensemble des compagnies aériennes. Il réclame la finalisation de la réforme de la caisse de retraites du personnel navigant (CRPN). Votée en 2008, les décrets d’application n’ont toujours pas vu le jour.

La CRPN est une caisse complémentaire autonome à laquelle cotisent pilotes et personnels navigants. Déficitaire depuis 2005, le gouvernement a souhaité une réforme du système de cotisations et de droits. Mais les hôtesses/stewards et les pilotes s’opposent sur les efforts à consentir pour chaque catégorie.

Grèves des mécaniciens

Un médiateur a été nommé et le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a assuré jeudi matin qu’il était confiant sur la possibilité de trouver un accord avant la semaine prochaine.  

A côté de cela, Air France affronte aussi, depuis plusieurs semaines, un mouvement social d’une partie des 400 mécaniciens de la compagnie. Les vols moyens et long-courriers enregistreraient déjà des retards. Et les mécaniciens pourraient durcir le mouvement dès ce jeudi soir.