En 2010, 143.400 emplois salariés ont été créés

© 2011 AFP

— 

L'année 2010 a vu la création nette de 143.400 emplois salariés (+0,9%), insuffisante toutefois pour compenser les destructions massives d'emploi de 2008 et 2009, liées à la crise financière et économique internationale, selon des données de Pôle emploi publiées jeudi.

Ces 143.400 postes supplémentaires portent à 16.412.400 le nombre de salariés des secteurs concurrentiels (hors agriculture) à fin 2010.

Baisse de l'emploi salarié en 2008 et 2009

2008 et 2009 avaient été deux années de recul fort de l'emploi salarié (respectivement -0,5% et -1,7%) et s'étaient soldées par la perte de 356.200 salariés au total.

En 2010, la reprise a été au rendez-vous mais uniquement dans les établissements de 10 salariés ou plus, qui emploient les trois quarts des salariés, les plus petits établissements essuyant des pertes nettes d'emploi (-44.000 salariés), surtout dans l'industrie manufacturière et la construction.

La baisse du nombre d'établissements affiliés à l'Assurance chômage (-0,9%) en 2010 concerne aussi uniquement ces établissements de moins de dix salariés.

Décrue

Cette décrue pour la deuxième année consécutive porte à 1.586.184 le nombre d'établissements ayant au moins un salarié cotisant au 31 décembre 2010 (-14.497 établissements).

Analysée par secteur, la hausse de l'emploi salarié en 2010 montre que les créations ont été concentrées dans le tertiaire (72,6% du total des salariés), dont les effectifs augmentent de 1,9% (+223.300 salariés), après -0,5% en 2009.

Seules deux activités du tertiaire voient leurs effectifs baisser: l'immobilier (-70 salariés) et l'administration publique (-7.600 salariés).

Perspective difficile pour l'industrie

La tendance de l'emploi industriel reste négative, à -2,2%, après -5,2% en 2009, soit une perte l'an dernier de 66.400 salariés.

La construction enregistre également une diminution, de 0,9%, pour la deuxième année consécutive (13.500 postes de moins dans ce secteur qui représente aujourd'hui 8,9% de l'emploi total).

La création d'emplois a été enregistrée dans pratiquement toutes les régions métropolitaines, à l'exception de la Haute-Normandie, la Champagne-Ardenne et la Lorraine.

Dans les départements d'Outre-mer, la situation est partagée avec une progression de l'emploi à la Réunion et en Guyane mais des pertes d'emplois à la Martinique et en Guadeloupe (-7,1% notamment en Guadeloupe).