Licenciée pour un vol présumé de légumes

M.B.

— 

Chez ED, on n’y va pas par quatre chemins. Accusée d’avoir dérobé des salades, des poireaux et du persil,  Peggy Gérard, une salariée d’un supermarché de Nieppe dans le Nord a été licenciée pour faute grave le 15 juillet.

L’objet du larcin a été découvert dans sa voiture.

Sauf que l’intéressée nie en bloc avoir volé son employeur. Les légumes, dit-elle, ont été achetés auprès d'un primeur indépendant afin de nourrir ses lapins.

La jeune femme de 35 ans a saisi Force Ouvrière qui va poursuivre le hard discounter aux prud’hommes.

Fin juin, une histoire similaire s’était déroulée à Marseille. Un employé de Monoprix avait été mis à pied pour avoir emporté six melons et deux salades récupérés dans le conteneur à poubelles. Depuis, il a repris ses fonctions.