Wall Street finit en hausse malgré les inquiétudes autour de la dette

© 2011 AFP

— 

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi, stimulée par des résultats d'entreprises plus solides qu'espéré, qui lui ont permis de surmonter des inquiétudes grandissantes autour la dette américaine: le Dow Jones a gagné 0,34% et le Nasdaq 0,98%.

Selon les chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average s'est adjugé 42,61 points à 12.479,73 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 27,13 points à 2.789,80 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a pris 0,56% (7,27 points) à 1.316,14 points.

La séance s'est révélée extrêmement volatile, le Dow Jones oscillant la plus grande partie de la journée autour du point d'équilibre.

Les bénéfices plus élevés que prévu du groupe internet Google et de la banque Citigroup, ainsi que des annonces de fusions-acquisitions, "ont donné une tonalité positive au début de séance", a constaté Michael James, de Wedbush Morgan Securities.

Mais "vu la situation macroéconomique, l'anxiété est forte. Certains problèmes n'ont pas été résolus en Europe concernant les dettes souveraines, et il y a le débat sur le plafond de la dette aux Etats-Unis", a-t-il relevé.

"Cela va peser sur le marché tant qu'une solution n'aura pas été trouvée. Tout le monde se rend compte que ce serait calamiteux si les Etats-Unis étaient contraints de faire défaut techniquement", a poursuivi l'analyste.

Comme Moody's mercredi, l'agence d'évaluation Standard & Poor's a prévenu jeudi soir qu'elle envisageait d'abaisser la note des Etats-Unis en raison de l'impasse des négociations entre républicains et démocrates au Congrès.

"On a d'un côté des entreprises qui vont bien, de l'autre côté une économie dont on sait maintenant qu'elle a ralenti mais ne s'est pas arrêtée, et des hommes politiques qui n'ont pas l'air de savoir ce qu'ils vont faire et qui mettent tout en péril au moment où on n'en a pas besoin", a énuméré Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.

Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'est établi à 2,908% contre 2,944% jeudi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,251% contre 4,242% la veille.

  1. Nyse
  2. Nasdaq