Le minier BHP Billiton va racheter l'américain Petrohawk pour 12,1 milliards de dollars

© 2011 AFP

— 

Le géant minier anglo-australien BHP Billiton a annoncé vendredi qu'il allait racheter l'américain Petrohawk Energy pour 12,1 milliards de dollars américains (8,6 milliards d'euros), ce qui lui permettra d'avoir accès au marché américain de gaz de schiste.

BHP va verser 38,75 dollars par action, mais le montant total de l'acquisition va atteindre 15,1 milliards de dollars en incluant les dettes de Petrohawk.

Par cette opération, BHP va accéder aux vastes gisements de gaz de schiste au Texas et en Louisiane (Etats-Unis).

"Cette proposition d'acquisition s'inscrit dans notre stratégie et nous donne une plus grande exposition au marché mondial de l'énergie, tout en élargissant notre présence géographique", a déclaré Marius Kloppers, directeur général de BHP.

Le prix proposé représente une prime de 65% par rapport au cours de clôture de Petrohawk jeudi, ce qui montre la ferme volonté de BHP de prendre une place prépondérante sur le marché américain du gaz naturel.

L'action de BHP Billiton, coté à Sydney et Londres, a terminé en baisse de 1,63% à la Bourse de Sydney à l'annonce de ce rachat, à 42,89 dollars australiens, après avoir atteint un plus bas en deux semaines en début de séance.

Cette acquisition représente un pas important permettant à BHP d'étendre sa présence du secteur minier vers celui du pétrole et du gaz.

Elle fait suite à l'acquisition par BHP en début d'année des activités gaz de schiste du groupe américain Chesapeake Energy dans l'Arkansas ainsi que des gazoducs, pour environ 4,75 milliards de dollars en cash.

Les riches gisements de gaz de schiste de Petrowhawk de Eagle Ford et Haynesville ainsi que les ressources du Permian Basin couvrent 400.000 hectares.

Leur production devrait atteindre 27 millions de m3 d'équivalent gaz naturel en 2001.

La société basée à Houston devrait produire l'équivalent de 158.000 barils de pétrole chaque jour cette année. La valeur de ses actifs atteint 8,2 milliards de dollars et elle a réalisé sur l'année 2010 un bénéfice avant impôts de 390 millions de dollars (276 millions d'euros).

Les groupes pétroliers et de gaz s'intéressent de près aux réserves américaines de gaz de schiste, tablant sur une demande accrue en raison de la volonté des Etats-Unis de réduire leur dépendance vis-à-vis des importations de ressources naturelles.

Selon les analystes, l'acquisition de Petrohawk par BHP est une bonne opération à long terme, malgré la prime que BHP accepte de payer.

"L'important est que le gaz naturel va devenir une part énorme de la demande globale énergétique américaine et Petrohawk est bien positionné pour en profiter", a estimé Chris Weston, de IG Markets Institutional.

Le conseil d'administration de Petrohawk a unanimement recommandé aux actionnaires d'accepter l'offre d'achat de BHP.

L'acquisition devrait être finalisée d'ici trois mois. M. Kloppers a indiqué ne voir aucun obstacle réglementaire majeur à l'opération.

"Nous sommes impatients de voir la transaction finalisée et de faire partie du groupe BHP Billiton", a commenté Floyd Wilson, directeur général de Petrohawk, pour qui les "actifs en pétrole et en gaz naturel vont largement bénéficier" au groupe.

- Avec Dow Jones Newswires -