Avions Rafale: Le Brésil ne réexaminera l'appel d'offres qu'en 2012

Reuters

— 

 Le Brésil ne réexaminera pas avant début 2012 l'appel d'offres sur les avions de combat, pour lequel le Rafale de Dassault Aviation est en compétition, a déclaré ce samedi à Reuters le ministre brésilien de la Défense, Nelson Jobim.

L'arrivée de Dilma Rousseff à la présidence du Brésil début 2011 a repoussé la décision du pays sur cet appel d'offres portant sur 36 avions de combat, dans lequel le Rafale est opposé aux F-18 de Boeing et au Grippen du suédois Saab.

«Nous allons l'examiner au début de l'année prochaine. Pour le moment, nous ne sommes concentrés que sur les questions intérieures», a expliqué Nelson Jobim en marge des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) qui se tiennent jusqu'à dimanche.

La France n'a pour l'instant pas réussi à exporter cet avion de combat de Dassault Aviation et le Premier ministre François Fillon a dit au salon aéronautique du Bourget fin juin que Paris espérait y parvenir bientôt.