Comment les Français les plus riches ont-ils fait fortune?

ÉCONOMIE es parcours des 500 Français les plus riches ont beaucoup de similitudes...

T.S

— 

Les dirigeants d'Hermès avaient appelé mercredi le patron de LVMH à se retirer du capital de la maison, moins de deux semaines après son entrée fracassante.
Les dirigeants d'Hermès avaient appelé mercredi le patron de LVMH à se retirer du capital de la maison, moins de deux semaines après son entrée fracassante. — Eric Piermont AFP/Archives

Bernard Arnault, Gérard Mulliez et Lilanne Bettencourt. Comme l’an dernier, ils règnent en tête du classement 2011 des plus grandes fortunes professionnelles de France réalisé par le magazine Challenges, devant près de 500 PDG, hommes d’affaires et héritiers. Comment ont-ils fait fortune? Après quelles carrières? A la lumière de leur parcours, 20Minutes dresse la liste des étapes à suivre pour devenir riche.

Hériter

Les Français sont les champions du monde de l’héritage. La tendance a été révélée par le magazine américain Forbes qui montrait en juin que plus des deux tiers des plus grandes fortunes françaises ont été héritées. A l’inverse plus de  80% des milliardaires britanniques et 68% des américains ont bâti eux-mêmes leur fortune, et sont des «self-made-men». Le classement de Challenges confirme cette tendance, citant les familles (Bettencourt, Mulliez), voire les familles centenaires (Louis-Dreyfus, Peugeot, Hermès et Rothschild) qui figurent en tête de classement.

Les contre-exemples: Xavier Niel, le fondateur d'Iliad-Free et inventeur de la Freebox, «parti de rien» qui se classe 12e du palmarès avec 3,2 milliards d’euros, et François Pinault, qui a transformé la scierie parentale en multinationale sont des contre-exemples. Si vos parents ne sont pas milliardaires, tout n’est donc pas perdu.

Pas besoin d’être premier de la classe

Longtemps homme le plus riche du monde, Bill Gates a toujours défendu son choix de quitter rapidement les bancs de l’université pour devenir entrepreneur. Comme lui, de nombreux milliardaires français n’ont pas fait d’études. «La chance de ma vie, c’est de ne pas avoir fait HEC», répète à l’envie Jean-Claude Decaux, cancre assumé mais inventeur du concept de mobilier urbain et d’abribus, qui ont boosté la publicité de rue. De même Martin Bouygues n’a d’autre diplôme que le bac et François Pinault a quitté l’école à 16 ans.

Les contre-exemples: De nombreux membres du classement ont tout de même étudié dans de grandes écoles. Ainsi, François-Henri Pinault n’a pas suivi la voie de son père et est diplômé d’HEC, tout comme Vianney Mulliez, qui a prix les rênes d’Auchan.

Savoir placer son patrimoine

Le classement de Challenges compte beaucoup de hautes rémunérations. Mais pour se hisser dans le classement, il faut savoir faire fructifier son patrimoine. Selon l’Insee, les 10% des Français les plus riches reçoivent plus d’un tiers de leurs revenus grâce à leur patrimoine, et cette part atteint même 66% pour les 3.500 Français les plus riches. Grâce à l’envolée de la Bourse, mis à part l’année ayant suivi la faillite de Lehman Brothers, et à la flambée du prix de l’immobilier, note l’hebdomadaire Challenges.

Les contre-exemples: Plusieurs membres du classement s'y sont hissés grâce à leurs très hauts revenus. L'hebdomadaire cite notamment Charles Edelstenne de Dassault Systèmes et Maurice Lévy de Publicis.