Pour Areva le nucléaire reste «incontournable»

Avec Reuters

— 

Le nucléaire va rester «incontournable» malgré la catastrophe de Fukushima, a déclaré au quotidien Enerpresse le nouveau président du directoire d'Areva, Luc Oursel.

Nommé jeudi pour succéder à Anne Lauvergeon à la tête du spécialiste public du nucléaire, Luc Oursel ne s'est pas encore exprimé publiquement sur les perspectives d'Areva ni sur la stratégie du groupe. «Malgré Fukushima, les fondamentaux du marché restent inchangés : nous serons 9 milliards d'habitants dans le monde en 2050 à qui il va falloir fournir plus d'énergie, la moins chère possible, et en limitant les émissions de CO2», a déclaré Luc Oursel dans un entretien au quotidien, publié lundi.

«Le nucléaire restera donc une source de production d'électricité incontournable, particulièrement à un moment où l'indépendance énergétique est un sujet clé pour les Etats qui n'ont pas de ressources naturelles. Je reste donc optimiste sur le futur de l'industrie nucléaire même si certaines décisions de mise en chantier de nouveaux réacteurs risquent de prendre du retard», a-t-il ajouté.

Le conseil de surveillance d'Areva a estimé jeudi que la stratégie développée dès la création du groupe nucléaire par Anne Lauvergeon avait été un «succès» et que son remplacement n'impliquait pas un changement de cap. Le gouvernement a annoncé le 16 juin qu'il soutenait Luc Oursel, alors directeur général délégué d'Areva, pour remplacer «Atomic Anne» à la tête du groupe, mettant un terme à des mois de rumeurs autour de la direction du groupe.