Carlos Ghosn a perçu 1,2 M EUR de Renault en 2010, près de 10 avec Nissan

© 2011 AFP

— 

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a perçu en 2010 1,24 million d'euros du constructeur automobile, selon un document transmis jeudi à l'Autorité des marchés financiers (AMF) et publié sur son site, rémunération qui s'ajoute aux 8,4 millions reçus en tant que PDG de Nissan.

Ce montant ne correspond qu'à la partie fixe de sa rémunération, aux avantages en nature et aux jetons de présence.

Au lendemain du fiasco du vrai-faux scandale d'espionnage qui avait secoué Renault début 2011, M. Ghosn avait publiquement renoncé, mi-mars, à la partie variable de sa rémunération, qui atteignait 1,658 million d'euros, selon le document.

Mercredi, il avait annoncé, lors de l'assemblée générale, que ses revenus au titre de son mandat de PDG de Nissan se montaient à 982 millions de yens, soit 8,4 millions d'euros au taux de change actuel, pour l'exercice fiscal décalé 2010/2011, clôturé fin mars, ce qui en fait l'un des patrons les mieux payés du Japon.

En 2009, la rémunération totale de M. Ghosn s'est élevée à environ 9,2 millions d'euros.

Le PDG de Renault est assisté, depuis vendredi, d'un nouveau numéro deux, Carlos Tavares, nommé après le scandale d'espionnage en remplacement de Patrick Pélata.

Son arrivée a coïncidé avec la publication de très mauvais chiffres de ventes pour le constructeur français, qui affiche une baisse de 29,3% des immatriculations de voitures neuves en France en juin.

Le constructeur français souffre de difficultés d'approvisionnement de pièces pour un moteur diesel qui équipe les Clio, Mégane et Scénic, qui prolongent ses délais de livraison dans l'Hexagone. Le problème devrait se résorber à la mi-août, a indiqué une porte-parole.

Dans son ensemble, le marché a connu un repli de 12,6% en données brutes, attribué en grande partie à la fin de la prime à la casse.