Wall Street finit dans le vert un trimestre difficile

© 2011 AFP

— 

La Bourse de New York a fini en hausse pour la quatrième séance de suite jeudi, stimulée par la Grèce qui s'est rapprochée d'un nouveau soutien financier, et par un indicateur économique aux Etats-Unis: le Dow Jones a gagné 1,25% et le Nasdaq 1,21%.

Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average a progressé de 152,92 points à 12.414,34 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 33,03 points à 2.773,52 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a engrangé 1,01% (13,23 points) à 1.320,64 points.

Cette nouvelle séance dans le vert marque "la continuation du mouvement entamé lundi: on a vu les participants acheter en anticipation d'un vote positif sur l'austérité, qui a été confirmé", a constaté Michael James, de Wedbush Morgan Securities.

"Les déclarations du président (Barack Obama, mercredi) indiquant que le débat sur le plafond de la dette avance et l'indice des directeurs d'achats de Chicago ont été des facteurs positifs. Ce n'est pas une surprise de voir le marché continuer de monter", a-t-il ajouté.

En Grèce, le Parlement a adopté sur le principe la loi d'application du nouveau plan-cadre grec d'austérité. L'Union européenne a aussitôt estimé que le pays avait rempli les conditions nécessaires à un déblocage d'argent frais permettant à Athènes d'éviter la faillite.

Les indices boursiers ont accéléré à la publication de l'indice ISM, qui mesure l'activité dans la région de Chicago. Il a rebondi en juin à 61,1, alors que les analystes s'attendaient à une nouvelle baisse.

"C'est un indicateur très positif pour le troisième trimestre", a réagi Marc Pado, de Cantor Fitzgerald.

"Il y a eu énormément d'incertitudes au deuxième trimestre, que ce soit le Japon, le Moyen-Orient, la hausse des cours de l'essence... Cela a effrayé de nombreux gestionnaires de fonds. Les choses ne peuvent que s'améliorer", a-t-il ajouté.

Le Dow Jones affiche une progression de 0,77% sur le trimestre, arrachée grâce à sa hausse de jeudi, mais une baisse de 1,23% sur le mois de juin.

Le site marchand eBay a bondi de 4,57% à 32,27 dollars. Les analystes de Bank of America et de Citi ont recommandé d'acheter le titre. Ils ont relevé que les règles annoncées mercredi par la banque centrale pour limiter les frais sur les transactions par carte bancaire ne s'appliquaient pas à son système de paiement Paypal.

Le fonds d'investissement Kohlberg Kravis Roberts (KKR) a progressé de 2,00% à 16,32 dollars. Il a obtenu de la part des autorités saoudiennes l'autorisation de conduire ses affaires dans le royaume.

Dans la défense, Lockheed Martin (+0,75% à 80,97 dollars) va supprimer environ 1.500 emplois dans sa branche aéronautique aux Etats-Unis, dans le but d'améliorer sa compétitivité.

La banque Goldman Sachs (+0,42% à 133,09 dollars) pourrait, elle, licencier jusqu'à 230 employés pour des raisons "économiques", selon une notice adressée à l'administration du travail de l'Etat de New York.

Apple a pris 0,49% à 335,67 dollars. Le géant sud-coréen Samsung Electronics a porté plainte contre le fabricant américain pour l'empêcher d'importer aux Etats-Unis plusieurs de ses produits les plus célèbres fabriqués à l'étranger.

La compagnie aérienne American Airlines (-0,18% à 5,40 dollars) négocie négocie actuellement avec les groupes aéronautiques européen Airbus et américain Boeing (+1,66% à 73,93 dollars) pour l'achat d'au moins 250 appareils, une commande d'environ 15 milliards de dollars, selon le Wall Street Journal.

Le marché obligataire a baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 3,158%, contre 3,108% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,382% contre 4,371% la veille.

  1. Nasdaq
  2. Nyse