«  La page de la criseest en train de se tourner »

Delphine Bancaud

— 

Selon Frédéric Lefebvre, la clientèle de Bric (Brésilien, Russe, Indien et Chinois) pourrait augmenter de 10 % cet été.
Selon Frédéric Lefebvre, la clientèle de Bric (Brésilien, Russe, Indien et Chinois) pourrait augmenter de 10 % cet été. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Ala veille des vacances scolaires d'été, le secrétaire d'Etat au Tourisme, Frédéric Lefebvre a révélé en avant-première à 20 Minutes les perspectives de l'activité touristique pour cet été. Un bon cru dont il se félicite.

La crise est-elle complètement effacée dans l'économie touristique ?
Une page est en effet en train de se tourner et cette année devrait témoigner d'un réel rebond du secteur.
Cet été est-il prometteur ?
Oui, car les intentions de séjour font état d'une augmentation de 5 % des nuitées pour la clientèle française par rapport à l'été 2010, et d'une progression de 11 % des nuitées pour la clientèle des cinq premiers pays européens. Un bon point car elle était celle qui avait le plus déserté notre pays pendant la crise. Autre signe positif : la durée des séjours des Français s'allonge car elle passe de 7,7 jours pour le mois d'août 2 010 à 8,3 jours pour août 2011.

Et qu'en est-il pour les campings ?
Début juin, ils enregistraient un taux de réservation de 65 % pour juillet, contre 58 % l'année dernière. Un choix qui n'est pas qu'économique pour les Français car ils ont de plus en plus envie de convivialité et d'un retour à la nature.
Le tourisme hexagonal bénéficie-t-il des événements du Maghreb ?
Il est clair que nous allons récupérer une partie de nos compatriotes qui partaient les années précédentes en Afrique du Nord. Les autres se sont reportés sur l'Espagne et l'Italie.
Malgré ces bons chiffres, dans une étude Ipsos réalisée début juin,

38 % des Français indiquent qu'ils n'ont pas l'intention de partir cet été…
Ce chiffre est stable depuis plusieurs années, car malheureusement, trop de nos compatriotes ne peuvent toujours pas partir en vacances. Mais n'oublions pas aussi que les Français sont de plus en plus nombreux à réserver leurs vacances à la dernière minute, en fonction de la météo. Ces tendances peuvent donc être revues à la hausse.
La France a-t-elle reconquis

les touristes étrangers ?
Ils étaient déjà de retour l'an dernier, mais leur présence sera encore plus marquée cet été. La clientèle Bric (les Brésiliens, Russes, Indiens et Chinois) pourrait augmenter de 10 % cet été. En revanche, les Américains ne sont pas encore massivement de retour, en raison de la parité du dollar et de l'euro.

La mer toujours gagnante

Le littoral reste toujours en tête des destinations préférées des Français : « Il est cité dans 48 % des intentions de départ des juillettistes et dans 45 % des aoûtiens », précise Frédéric Lefebvre. En revanche, nos visiteurs étrangers ont des goûts plus variés. « Les Néerlandais privilégient nos campagnes, les Italiens nos villes et les Belges notre littoral », se réjouit le secrétaire d'Etat au Tourisme. Preuve que la France recèle des trésors !