Les chantiers qui attendent François Baroin à Bercy

ECONOMIE Il vient d'être nommé à la tête du ministère de l'Economie et des Finances...

E.M.
— 
Le ministre de l'Economie, François Baroin, en mars 2011 à Paris, alors qu'il était ministre du Budget.
Le ministre de l'Economie, François Baroin, en mars 2011 à Paris, alors qu'il était ministre du Budget. — TURPIN/JDD/SIPA

François Baroin pendra finalement la succession de Christine Lagarde à la tête du ministère de l’Economie et des Finances. Une promotion pour celui qui connaît bien Bercy puisqu’il est ministre du Budget depuis l’année dernière.

A quelques mois de l’élection présidentielle, il aura cependant à gérer plusieurs chantiers au cœur du bilan que Nicolas Sarkozy compte mettre en avant. Petit tour d’horizon des plus gros dossiers auxquels il devra bientôt s’atteler.

Relancer la croissance…

L’Insee a revu à la baisse mercredi à 0,9% les prévisions pour le premier trimestre 2011. L’Institut prévoit en outre un coup de frein au deuxième trimestre avant un rebond qui devrait permettre à la croissance d’atteindre les 2,1% à la fin de l’année.

Et le gouvernement sera attendu au tournant sur ses prévisions d’évolution du PIB. Il table sur une croissance de 2% en 2011 et 2,25% en 2012. Des perspectives jugées très optimistes par beaucoup.

…et par conséquent l’emploi

Le retour de la croissance est d’autant plus important, qu’il permettrait de relancer l’emploi. Après quatre mois consécutifs de baisse, le taux de chômage est vivement reparti à la hausse au mois de mai, selon des chiffres publiés mardi par le ministère du Travail et Pôle Emploi.

François Baroin aura donc en partie comme mission de ne pas faire mentir Nicolas Sarkozy qui avait promis que le chômage baisserait cette année.

Redorer l’image internationale de Sarkozy grâce à la présidence française du G20

Jusqu’au sommet de Cannes en novembre prochain, la France est présidente du G20. Un événement phare pour Bercy qui le coordonne directement avec l’Elysée.  Nicolas Sarkozy veut mettre à profit cette présidence pour redorer son blason international avant l’élection présidentielle.

Les chantiers du chef de l’Etat son nombreux et ambitieux. Il souhaite avancer sur la réforme du système monétaire international, éviter une trop grande volatilité des prix agricoles et approfondir la régulation financière mondiale.

Gérer la crise de la zone euro

Comme Christine Lagarde depuis un an, François Baroin aura à gérer la crise dans la zone euro et les réunions régulières avec ses homologues européens.

Les 27 doivent se mettre d’accord rapidement sur une nouvelle aide financière à la Grèce pour lui éviter de faire faillite et empêcher une contagion de la crise au reste de l’Europe.

Et les réjouissances commenceront dès dimanche pour François Baroin, attendu à une réunion cruciale des ministres des Finances de la zone euro.