Les profits records des pétroliers font des jaloux

©2006 20 minutes

— 

Avec la flambée de l'or noir, les compagnies pétrolières affichent des profits records en 2005.

Hier, le français Total, nº 4 mondial, a annoncé un bénéfice historique de 12,6 milliards d'euros, en hausse de 31 % par rapport à 2004.

Les 250 majors ont engrangé 243 milliards d'euros, soit 30 % de plus que l'an passé.

Les actionnaires en ont profité : ceux des 13 firmes les plus grosses ont reçu 84 milliards d'euros.

Chez Total, les dividendes augmentent de 20 %.

Les consommateurs, eux, font la grimace.

« D'un côté, les usagers font face à une surinflation du prix de l'essence, et de l'autre, les compagnies engrangent des profits astronomiques », a dénoncé hier l'UFC-Que Choisir.

L'association a réclamé une taxe exceptionnelle de cinq milliards d'euros sur les profits de Total, pour les transports en commun.

Une idée caressée à l'automne par le ministre de l'Economie Thierry Breton.

Aux Etats-Unis, les résultats du nº 1 mondial ExxonMobil suscitent le même débat.

La Grande-Bretagne, elle, est passée à l'acte en décembre.

Alors que Shell bat tous les records de profits du pays, la taxe sur les bénéfices des entreprises pétrolières en mer du Nord a été doublée.

Angeline Benoit .

essence Fin août 2005, le cours du brut a dépassé 70 dollars le baril. En France, l'impact a été amorti par les taxes, qui représentent environ 70 % du prix à la pompe. Sur l'année, le coût de l'essence a bondi de 25 %.