Prix à la pompe: Besson demande à Total de répercuter la décision de l'AIE

Reuters

— 

Eric Besson demande à Total de répercuter dans les prix à la pompe l'impact baissier de la décision des pays de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) de libérer sur le marché 60 millions de barils de pétrole et de produits pétroliers. Le ministre de l'Industrie et de l'Energie souligne dans un communiqué que le groupe pétrolier a accueilli favorablement cette demande et que d'autres distributeurs devraient «prendre le même engagement».

«Après la décision prise par plusieurs pays d'augmenter leur production, en particulier l'Arabie saoudite, et celle des vingt-huit pays de l'AIE de libérer une partie de leurs stocks excédentaires, il appartient maintenant aux distributeurs pétroliers de prendre toute leur responsabilité dans cet effort collectif mondial», dit-il. Eric Besson précise avoir demandé au PDG de Total, «qui a accueilli favorablement cette démarche», que «toute baisse du prix du pétrole soit répercutée à la pompe dans les meilleurs délais possibles».

«Je vais aussi demander à l'ensemble des autres distributeurs de carburant de prendre le même engagement», écrit-il. L'Agence internationale de l'énergie a annoncé lundi la libération sur le marché de stocks pétroliers prélevés sur les réserves des pays membres, représentant l'équivalent de 60 millions de barils. (voir [ID:nLDE75M1DY]) Sur ce total, la France contribuera au prorata de sa consommation en apportant 3,2 millions de barils, a indiqué le ministre