Saab se dit incapable de payer les salaires par manque de fonds

© 2011 AFP

— 

Le constructeur automobile suédois Saab, toujours à la recherche de financement à moyen terme, est dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés par manque de fonds, selon un communiqué de son propriétaire néerlandais Swedish Automobile (ex-Spyker) publié jeudi.

Le propriétaire de Saab ajoute n'avoir "aucune garantie" que les négociations en cours pour trouver un financement à court terme aboutissent.

"Swedish Automobile, ex-Spyker, annonce que Saab Automobile sera dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés, n'ayant pas encore reçu le financement à moyen terme nécessaire", annonce Swedish Automobile dans le communiqué.

Selon le porte-parole du syndicat IF Metalls, Haakan Skötts, sont concernés environ 1.400 à 1.500 salariés de Saab.

"La seule informations que nous avons reçue, c'est que la solution de financement à court terme n'est pas en place", a déclaré M. Skötts à l'agence suédoise TT.

Le 13 juin, Saab a annoncé un partenariat incluant 245 millions d'euros d'investissement, conclu avec deux entreprises chinoises, le distributeur automobile Pang Da et le constructeur Zhejiang Youngman Lotus Automobile.

Mais la production dans l'usine Saab de Trollhättan (ouest de la Suède) est paralysée depuis le 8 juin et la direction a annoncé le 20 juin à ses salariés sur les chaînes d'assemblage qu'ils n'avaient pas besoin de revenir au travail avant le lundi 4 juillet.

Le constructeur, qui emploie environ 3.800 personnes, avait été sauvé de justesse début 2010 lorsqu'il avait été racheté 400 millions de dollars par Spyker au géant américain General Motors, qui souhaitait s'en débarrasser.

Après s'être déclaré plutôt optimiste, Spyker, qui depuis a été rebaptisé Swedish Automobile, a été confronté à d'importants problèmes de trésorerie pour maintenir la production.

"Swedish Automobile et Saab sont en discussions avec plusieurs interlocuteurs pour obtenir un financement à court terme, y compris par la vente et la cession-bail des biens immobiliers de Saab annoncée plus tôt", rappelle le communiqué de jeudi.

"Ces discussions se poursuivent. Mais il ne peut y avoir aucune garantie qu'elles seront couronnées de succès ni que le financement nécessaire sera obtenu", ajoute Swedish Automobile.

Selon la presse suédoise, Saab pourrait rapidement déposer le bilan, faute d'avoir trouvé le cash nécessaire à la poursuite de son activité.

Jadis au-delà des 100.000 véhicules, les ventes annuelles de Saab n'ont pas été au niveau des espérances l'an passé (un peu plus de 30.000 contre 50.000 visées) et l'objectif de 80.000 ne sera pas atteint cette année non plus, a concédé Spyker en avril.