Enquête sur deux subordonnés de Lagarde dans l'affaire Tapie

E.M. avec Reuters
— 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour «abus de pouvoirs sociaux» sur deux subordonnés de la ministre de l'Economie Christine Lagarde dans le dossier de l'arbitrage ayant rapporté 285 millions d'euros en 2008 à Bernard Tapie, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
                                   
Cette procédure, révélée par le site internet du Monde, intervient alors que la Cour de justice de la République a mis en délibéré au 8 juillet sa décision sur une éventuelle ouverture d'enquête contre Christine Lagarde, favorite pour succéder à Dominique Strauss-Kahn à la direction du Fonds monétaire international.
                                   
Le parquet de Paris vise Jean-François Rocchi, le président du Consortium de réalisation (CDR), la structure publique chargée de liquider le passif du Crédit lyonnais, et Bernard Scemama, le président de l'établissement public supervisant le CDR. Ils ont mis en oeuvre, sur ordre de Christine Lagarde, le choix d'un arbitrage privé en 2007 à la place de la voie judiciaire pour solder le contentieux concernant la revente d'Adidas au début des années 1990.