FMI: Lagarde a déjà gagné, selon un membre du conseil d'administration

ÉCONOMIE e mode de scrutin donne une large avance à la candidate européenne...

© 2011 AFP

— 

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, le 25 mai 2011 à Deauville.
La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, le 25 mai 2011 à Deauville. — HALEY/SIPA

La Française Christine Lagarde est pratiquement déjà assurée d'être nommée directrice générale du Fonds monétaire international, a affirmé mercredi à l'AFP l'un des membres du conseil d'administration de l'institution, l'Indien Arvind Virmani.

>>> Qui va voter pour qui? Retrouvez les calculs de 20Minutes, montrant que Christine Lagarde a une large avance

"Etant donné la procédure que j'ai vue, et la façon dont elle a été menée, je ne vois que peu sinon aucune possibilité que le résultat soit différent de ce qu'il a été ces dernières décennies", a affirmé M. Virmani. Il est l'un des 24 membres de l'instance qui doit choisir d'ici à la fin du mois le successeur au Français Dominique Strauss-Kahn "par consensus", ou à défaut par un vote. La ministre française de l'Economie fait face à Mexicain, Agustin Carstens.

Manque de transparence

M. Virmani avait plaidé pour une élection. Mais il n'a pas été entendu, le conseil d'administration ayant décidé le 20 mai de laisser quasi inchangée la procédure qui depuis 1946 a immanquablement porté un Européen à la tête du FMI. "Il n'y a pas eu d'occasion ni d'intérêt" pour une modification de cette procédure, a déploré M. Virmani. Il a rappelé qu'il avait rejoint le FMI fin 2009, et qu'il n'avait donc pas l'expérience de la désignation d'un nouveau directeur général. Or, à moins d'y avoir déjà participé, "on ne sait pas comment cela se passe", a-t-il souligné. Selon lui, "ce n'est pas cela la transparence".

Le FMI avait affirmé en mai qu'il s'assurerait de choisir son nouveau numéro un "de façon ouverte, transparente et fondée sur le mérite". "L'essentiel ce sont les quotes-parts [des différents Etats membres, ndlr], et c'est ce qui déterminera le résultat", a estimé l'administrateur indien. Mme Lagarde a le soutien de l'Union européenne, qui dispose d'une part prépondérante des voix au conseil d'administration.