L'Autorité de la concurrence autorise le rachat de Saturn par Boulanger

© 2011 AFP

— 

L'Autorité de la concurrence a annoncé ce vendredi son feu vert au rachat des magasins français d'électronique grand public Saturn par HTM Group (ex groupe Boulanger, contrôlé par la famille Mulliez), sous réserve de la cession de six magasins et de l'abandon d'un projet d'ouverture.

Les 34 magasins Saturn de France étaient auparavant dans le giron du groupe de distribution allemand Metro, qui avait annoncé en décembre leur vente à HTM Group pour un montant non dévoilé.

HTM Group doit denoncer à ouvrir un Saturn à Vedène

«Si l'opération ne soulève aucun problème de concurrence sur le marché amont de l'approvisionnement, l'Autorité a en revanche constaté qu'elle renforce de façon significative la présence des enseignes du groupe nouvellement constitué sur sept zones de chalandise», souligne l'Autorité dans son communiqué.

Pour y remédier, HTM Group, propriétaire notamment de la chaîne Boulanger et des magasins discount Electro Dépôt, s'est engagé à céder cinq points de vente Saturn dans les villes d'Aubergenville (Yvelines), Mulhouse (Haut-Rhin), Angers (Maine-et-Loire), Le Havre (Seine-Maritime) et Toulon (Var) et un point de vente Boulanger à Tours (Indre-et-Loire) et, d'autre part, à renoncer au projet d'ouverture du magasin Saturn de Vedène (près d'Avignon dans le Vaucluse), détaille le communiqué.

Boulanger se rapproche de Darty

Saturn est présent depuis 1999 en France. En 2009, ses 34 magasins, principalement situés en région parisienne, représentaient un chiffre d'affaires hos taxes de 583 millions d'euros et employaient environ 2.000 personnes. Boulanger a lui réalisé en 2009 un chiffre d'affaires hors taxes de 1,59 milliard d'euros.

L'acquisition de Saturn devrait permettre à Boulanger de se rapprocher de Darty, leader de la distribution de produits électrodomestiques en France.