l'embellie se confirme

delphine bancaud

— 

64 000 postes ont été créés au premier trimestre, dont 57 000 en CDD et CDI.
64 000 postes ont été créés au premier trimestre, dont 57 000 en CDD et CDI. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le ciel se dégage peu à peu. Selon les chiffres rendus publics hier par Pôle emploi, les créations nettes d'emploi ont augmenté de 0, 4 % au premier trimestre (soit 64 000 nouveaux postes). « Une bonne nouvelle, d'autant que c'est le sixième trimestre de hausse », a commenté Bernard Ernst, directeur des études à Pôle emploi. Et tous les secteurs d'activité ont profité de cette éclaircie. Même l'industrie.

L'intérim passe la main
Autre fait marquant : cette embellie n'est pas uniquement due à l'intérim, mais surtout au rebond des emplois plus durables (CDD, CDI), qui ont représenté 57 000 des créations de postes sur 64 000. « Le comportement des entreprises a changé, explique Christian Charpy, directeur général de Pôle emploi. Au début de la crise, elles étaient prudentes et avaient tendance à embaucher en intérim. Mais avec la reprise qui semble se confirmer, elles misent davantage sur les emplois plus durables. » Une tendance qui semble se confirmer, comme le montre la légère baisse de l'emploi intérimaire en avril (- 0,7 %). Regardant plus loin, Pôle emploi a également revu à la hausse ses prévisions à l'horizon 2012. En tablant sur une hypothèse de croissance économique de 2 % en 2011 et de 1, 8 % en 2012, l'organisme mise sur 148 000 créations nettes d'emploi salarié pour 2011 et sur 139 000 pour 2012. « A la fin 2012, l'emploi salarié retrouverait son point haut du printemps 2008 », indique Bernard Ernst. Effet boule de neige : en 2011, le nombre de demandeurs d'emploi devrait diminuer de 59 000, si l'on considère l'ensemble des catégories de chômeurs (A, B, C) et de 87 000 en 2012. De bons présages, même s'il faudra encore se montrer patient pour que les effets de la crise soient gommés.