La SEC interdit de choisir Facebook ou Twitter pour solliciter des fonds

© 2011 AFP

— 

Le régulateur boursier américain, la SEC, a remis sur le droit chemin deux hommes qui avaient eu recours aux réseaux sociaux Facebook et Twitter pour solliciter les financements nécessaires au rachat d'un brasseur.

Le Californien Michael Migliozzi, 45 ans, et Brian William Flatow, 41 ans, résidant dans le Connecticut, tous deux dirigeants d'agences de publicité, ont accepté de se soumettre à l'ordonnance de la SEC leur demandant de mettre un terme à leurs démarches et ont promis de ne pas recommencer sous peine de poursuites, selon un communiqué diffusé mercredi par la Securities and Exchange Commission.

Les deux hommes avaient lancé une campagne sur les réseaux communautaires pour diriger les investisseurs vers leur site BuyaBeerCompany.com ("acheter un producteur de bière"), pour tenter de racheter le brasseur Pabst, alors en quête d'un repreneur.

Dans un premier temps, MM. Migliozzi et Flatow avaient demandé aux investisseurs d'envoyer leurs coordonnées électroniques et d'indiquer le montant qu'ils promettaient d'investir dans Pabst. Si leur objectif de 300 millions de dollars était atteint, la deuxième phase consistait à concrétiser les promesses et à entreprendre le rachat de Pabst.

Les deux hommes avaient créé des pages Facebook et Twitter pour faire la publicité de leur opération, indiquant aux investisseurs potentiels qu'ils recevraient un certificat de propriété et de la bière, pour une valeur équivalente au montant investi, précise le communiqué.

Selon la SEC, les promesses avaient atteint 200 millions de dollars en février 2010, en provenance de plus de 5 millions de personnes, et les deux hommes cherchaient une société pour les assister dans le rachat. Ils n'avaient pas encore récolté le moindre dollar quand la SEC les a obligés à mettre un terme à leurs activités.

La loi oblige à déposer toute offre auprès des autorités boursières avant de chercher à vendre des actions au public.

L'officialisation de la démarche requiert de rendre publiques la situation financière de la société et d'autres informations destinées à aider les investisseurs à prendre leur décision ou non d'investir dans l'entreprise.

"Tous les investisseurs ont le droit de recevoir certaines informations de base sur une société avant qu'on leur demande d'investir", a souligne Scott Friestad, de la SEC.

Le brasseur Pabst, basé dans la banlieue de Chicago (nord), a été fondé en 1844. Il a été racheté en juin par Metropoulos, une société d'investissement, pour un montant non précisé.