Bactérie tueuse: L'Union européenne revoit à la hausse son aide financière pour les agriculteurs

LÉGUMES lle a augmenté son enveloppe de 150 à 210 millions d'euros...

E.M. avec Reuters

— 

Un marché au Mans le 11 mai 2011.
Un marché au Mans le 11 mai 2011. — GILE MICHEL/SIPA

La Commission européenne a revu à la hausse ce mercredi son aide financière pour indemniser les producteurs de légumes touchés par la crise de l'E. coli.

Après avoir été vivement critiqué mardi par plusieurs ministres européens de l'Agriculture, Bruxelles a mis sur la table une enveloppe de 210 millions d'euros, contre 150 millions d’euros auparavant.

210 millions d’euros

«J'ai décidé d'élargir le plan d'urgence à deux autres produits: courgettes et poivrons. J'ai également décidé d'augmenter le niveau de compensation de 30% à 50% du prix de référence», a annoncé le commissaire européen à l'Agriculture Dacian Ciolos lors d'une conférence de presse.

«Au total, un budget de 210 millions d'euros sera alloué pour cette mesure», a-t-il ajouté, tout en précisant que cette enveloppe couvrirait les pertes entre le 26 mai et la fin juin.

Aides financières

Ces aides seront accessibles à tous les agriculteurs touchés. Ceux qui sont membres d'organisations de producteurs pourront porter cette compensation à 70% des pertes ce qui, couplé aux aides versées par les organisations, devrait leur permettre d'effacer tous les effets négatifs de cette crise.

Le prix de référence retenu sera par ailleurs calculé sur la période 2008-2010, soit une moyenne jugée très avantageuse pour les producteurs, a-t-il encore indiqué.

Un point sera fait à la fin du mois de juin pour déterminer si des fonds supplémentaires sont nécessaires. La Fédération européenne des produits frais, Freshfel Europe, estime que le secteur a perdu près de 400 millions d’euros par semaine depuis le début de la vague d’intoxication alimentaire.