«Il ne faut pas forcément quitter les fournisseurs historiques», Caroline Keller de l'UFC-Que Choisir

ÉNERGIE n rapport de la Commission de régulation de l'énergie montre que les prix varient beaucoup entre les fournisseurs…

Propos recueillis par TS

— 

Le prix du gaz devrait baisser à compter du 1er avril mais cette baisse, qui devrait être comprise entre 7 et 10%, est jugée insuffisante et surtout trop tardive par les associations de consommateurs.
Le prix du gaz devrait baisser à compter du 1er avril mais cette baisse, qui devrait être comprise entre 7 et 10%, est jugée insuffisante et surtout trop tardive par les associations de consommateurs. — Eric Piermont AFP

Pour une même consommation d’électricité, votre facture peut varier de 17% selon l’opérateur que vous avez choisi. Pour le gaz de cuisson, la différence peut même atteindre 48%. C’est ce que révèle une étude réalisée par la Commission de régulation de l'énergie publiée mardi. Caroline Keller, spécialiste de l’énergie à l’UFC-Que choisir, vous livre ses conseils pour bien se repérer entre les différentes offres.

Le rapport de la Commission de régulation de l’énergie semble indiquer que les fournisseurs historiques proposent des prix beaucoup moins intéressants que les autres. Faut-il se ruer sur les offres alternatives?

Il faut faire attention avec les différences évoquées. Il y a effectivement jusqu’à 50% de variation entre certaines offres d’EDF ou de GDF-Suez et celles des fournisseurs alternatifs. Mais il faut plutôt comparer les offres les plus souscrites chez les opérateurs historiques, c’est-à-dire les tarifs réglementés, aux tarifs des nouveaux fournisseurs. On remarque alors que les fournisseurs alternatifs sont effectivement moins chers que les tarifs réglementés, mais la différence n’est pas si importante. Nous ne recommandons donc pas forcément de quitter les tarifs réglementés. De plus, il y a beaucoup d’autres paramètres qui entrent en compte.

Lesquels?

Il faut bien faire attention aux détails du contrat. Par exemple, certains fournisseurs demandent des frais supplémentaires si l’on paye par chèque, ou ne proposent pas de version papier des factures. Cela ne sert à rien d’économiser quelques euros en changeant de fournisseur pour les perdre sur les frais annexes.

Quels sont les conseils de base à respecter pour choisir un contrat ?

Il y a d’abord un comparateur public, Energie info, qui peut vous renseigner sur les meilleures offres selon votre consommation, votre mode de chauffage, etc. Il faut également déterminer si vous êtes capables de réguler votre consommation pour choisir un tarif différent entre les heures creuses et les heures pleines. Enfin, il faut toujours penser à bien faire soi-même le relevé du compteur quand on change de contrat ou quand on déménage, car il y a énormément de litiges sur ces points.