Bactérie tueuse: Comment l'Europe s'organise pour aider les agriculteurs

ALIMENTATION Un fonds d'aide va être débloqué mais il est jugé insuffisant...

Elsa Meyer

— 

Des maraîchers détruisent une partie de leur récolte de concombres invendus, le 6 juin 2011 à Carquefou.
Des maraîchers détruisent une partie de leur récolte de concombres invendus, le 6 juin 2011 à Carquefou. — F. ELSNER / 20 MINUTES

Concombres, tomates, salades: depuis la vague d’intoxication alimentaire due à la bactérie E.coli, les consommateurs européens boudent les fruits et légumes. Au grand dam des producteurs qui voient leurs ventes s’effondrer.

La Commission européenne a proposé mardi un fonds de 150 millions d’euros pour leur venir en aide. Une somme jugée très insuffisante.

Comment fonctionnera cette aide pour les agriculteurs européens?

Ce fonds de 150 millions d’euros concernera tous les producteurs européens de concombres, tomates et salades, affectés par cette crise de confiance.   

La période pour calculer le montant des indemnisations ira de fin mai à la fin du mois de juin, a expliqué mardi le commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos.

Ces fonds, tirés du budget européen, doivent permettre d’indemniser les agriculteurs à hauteur de 30% de leurs invendus. Le montant de l’aide sera calculé en fonction du prix de référence de juin de ces dernières années.

Ce fonds de soutien sera-t-il suffisant?

La France et l’Espagne ont critiqué ce montant, jugé très insuffisant. Ils souhaitent une indemnisation à hauteur de 100% des pertes. 

Et selon la Fédération européenne des produits frais, Freshfel Europe, le secteur a perdu près de 400 millions d’euros par semaine des Pays-Bas, au Portugal en passant par l’Allemagne.

A l’issue d’une réunion extraordinaire mardi avec les ministres européens de l’Agriculture, Dacian Ciolos a indiqué qu’il était «prêt à la [l’aide financière] revoir à la hausse» mais il ne «pense pas que le niveau du budget permettra d'aller à 100%» d’indemnisation.

Quelles sont les autres aides disponibles pour les producteurs?

Le fonds de soutien européen vient s’ajouter aux mesures mises en place pour les 35% d’agriculteurs en Europe affiliés à des organisations de producteurs. Ces dernières sont les seules autorisées à rembourser les invendus à hauteur de 5% de la valeur annuelle de production.

Bruxelles a indiqué qu’elle réfléchissait à augmenter ce plafond d’indemnisation. La Commission européenne a également annoncé qu’elle pourrait donner son feu vert à certains pays, comme la France, pour débloquer des aides nationales.

Le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, reçoit mercredi midi les producteurs de concombres pour faire le point sur la situation.