FMI: Aucun concurrent sérieux à Christine Lagarde selon la Russie

E.M. avec Reuters
— 

La candidature de la ministre de l'Economie Christine Lagarde à la tête du Fonds monétaire international (FMI) n'est soumise à aucune concurrence sérieuse, a déclaré mardi Sergueï Stortchak, secrétaire d'Etat aux Finances et représentant de la Russie au G8, G20 et FMI.

«Il est difficile de faire concurrence à (Lagarde)», a-t-il affirmé. «Il n'y a personne de la même envergure, ayant le même bagage ou formation. En outre, nous croyons comprendre que la soutiennent des pays disposant d'un nombre de voix énorme (au FMI)», a-t-il poursuivi.

Direction du FMI

Christine Lagarde apparaît la mieux placée pour succéder à Dominique Strauss-Kahn à la direction générale du FMI. L'outsider est Agustin Carstens, le gouverneur de la banque centrale du Mexique.
                                   
La Russie ne soutient pas officiellement la candidature de Christine Lagarde mais le Premier ministre Vladimir Poutine avait dit fin mai que celle-ci était «tout à fait acceptable».
                                   
La Russie et d'autres ex-pays soviétiques avaient proposé le mois dernier le président de la banque centrale du Kazakhstan Grigori Martchenko mais par la suite le ministre des Finances Alexeï Koudrine avait déclaré que la position de Moscou pouvait changer.