Plaidoyer pour le haut débit, moteur de la croissance mondiale

© 2011 AFP

— 

L'internet haut débit est un "nouveau moteur de la croissance et un créateur d'emplois", ont estimé lundi les membres de la Commission sur la large bande, créée en mai 2010 sous l'égide de l'UIT (Union internationale des télécommunications) et l'Unesco.

Plus l'accès à la bande large, cette nouvelle technologie télécoms qui permet des liaisons ultra-rapides par téléphone ou par internet, se généralise et devient abordable, "plus l'économie et les perspectives de croissance d'un pays s'améliorent", selon un rapport publié lundi à l'occasion de la 3ème réunion de cette commission.

Cette commission est présidée par deux personnalités : Paul Kagame, président du Rwanda, et Carlos Slim, l'homme le plus riche du monde, un Mexicain qui a fait fortune dans les télécoms. L'institution a pour but de promouvoir la diffusion du haut-débit sur le plan mondial, notamment dans les pays pauvres.

En juin 2010, la pénétration de l’accès Internet (bande large) était en moyenne de 24,2 accès pour 100 habitants dans les 30 pays de l'OCDE.

Les pays les plus équipés sont les Pays-Bas (37,8), suivis par le Danemark (37,3) et la Suisse (37,1).

Pour que les opérateurs télécoms investissent dans les pays pauvres, notamment en Afrique où seul un habitant sur dix utilise internet, il faut que "les règles du jeu soient claires", a plaidé M. Hamadoun I. Touré, secrétaire-général de l'IUT, en marge de cette réunion à Paris.

"Les gouvernements de ces pays doivent mettre en place ces règles. Si celles-ci ne sont pas claires, les investisseurs ne viendront pas, car on n'investit pas en eaux troubles", a indiqué M. Touré.

En Afrique, le prix de l'accès internet à bande large fixe reste "prohitif", et représente "trois fois le revenu mensuel moyen par habitant".

Pour la Commission sur la bande large, il est urgent que les "gouvernements du monde entier formulent et mettent en oeuvre sans plus attendre des plans nationaux multisectoriels sur la bande large, au risque de se trouver fortement pénalisés dans le contexte du numérique à haut débit".

La "bande large" ("large band" en anglais) désigne les réseaux internet à haut débit, ayant des débits de l'ordre de plusieurs Megabits/sec au moins.

La bande large doit remplacer progressivement le système de téléphonie fixe traditionnel.