Vente-privee.com s'allie avec American Express pour conquérir les Etats-Unis

COMMERCE Le site américain devrait ouvrir d'ici la fin de l'année...

Elsa Meyer

— 

Des personnes travaillent dans les bureaux de la société «vente-privee.com», le 14 janvier 2010 dans son bureau à la  Plaine Saint-Denis.
Des personnes travaillent dans les bureaux de la société «vente-privee.com», le 14 janvier 2010 dans son bureau à la Plaine Saint-Denis. — BERTRAND GUAY / AFP

Après l’Europe, vente-privee.com a décidé de s’implanter aux Etats-Unis.  Et pour se lancer dans cette aventure, le groupe a choisi un partenaire de choix: American Express.

«Symboliquement c’est important qu’un concept et qu’un business plan français sur Internet se lance outre-Atlantique. Mais nous y allons sans aucune arrogance», a annoncé jeudi le PDG et fondateur de vente-privee.com, Jaques-Antoine Granjon.

Un site d’ici la fin 2011

Les deux groupes vont créer une joint-venture en investissant chacun entre 15 et 20 millions de dollars. L’objectif est de lancer le site de ventes événementielles avec d’ici Noël 2011 ou début 2012.

«Nous voulons utiliser aux Etats-Unis la même recette qui a fait le succès de vente-privee.com en Europe. Nous allons donc commencer petit pour que la mayonnaise prenne», a indiqué le PDG du groupe.

1 milliard d’euros de chiffre d’affaires

Fondé en 2001, le site propose aux grandes marques de vendre sur Internet à des prix réduits leurs stocks grâce à des événements quotidiens réservés aux membres de vente-privee.com.

Le concept fonctionne très bien puisque le groupe est aujourd’hui implanté dans sept pays européens et gagne de l’argent depuis 2004. L’année dernière, il a réalisé près d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires avec une croissance de ses ventes de 11%.

Défi de taille

«S’implanter aux Etats-Unis est un défi de taille. Le marché  du discount est très compétitif et déjà mûr. Les marques ont de multiples façons d’écouler leurs invendus. C’est pour cela que nous nous allions à American Express. Le futur site sera donc géré de New-York, par des Américains et pour des Américains», a précisé Jaques-Antoine Granjon.

Grâce à ce partenariat, vente-privee.com va profiter de l’implantation du géant du système de paiement, de ses relations avec les marques et de son savoir-faire en matière de services.  Mais avec quelque 42 millions de détenteurs d’une Amex outre-Atlantique, il s’agit surtout d’une base de clients essentielle à fort pouvoir d’achat.

500 millions de dollars

American Express, de son côté, souhaitait depuis longtemps se développer dans le e-commerce.  «Le marché est très important aux Etats-Unis et nous cherchions donc une véritable expertise», a expliqué lors de la conférence de presse Dan Schuklman, responsable du développement pour le groupe.

Le futur site de déstockage table sur 500 millions de dollars de chiffre d’affaires d‘ici trois ou quatre ans.  «L’Europe restera cependant notre premier marché, nous avons encore beaucoup à faire», a certifié Jaques-Antoine Granjon.