Le FMI veut toujours donner à la Grèce "plus de temps" pour le rembourser

© 2011 AFP

— 

La direction du Fonds monétaire international estime toujours qu'il serait judicieux de donner à la Grèce "plus de temps" que prévu actuellement pour rembourser le prêt qui lui a été accordé, a indiqué jeudi une porte-parole de l'institution de Washington.

"Nous avons dit il y a quelques mois que nous étions ouverts à l'idée d'une conversion en Facilité élargie de crédit, qui est un accord de plus long terme", a rappelé la directrice des Relations extérieures du FMI, Caroline Atkinson, lors d'un point de presse à Washington.

"Une Facilité élargie de crédit donnerait plus de temps à la Grèce", a-t-elle souligné.

Le prêt de 30 milliards d'euros accordé au pays en mai 2010 prévoit des remboursements jusqu'en 2015, alors qu'une Facilité élargie de crédit, prévue pour les Etats membres ayant besoin d'un ajustement économique de plus long terme, permettrait d'étaler les remboursements jusqu'en 2020.

En novembre, la Grèce avait demandé à bénéficier de cet étalement, et la direction du FMI y était favorable. Mais le conseil d'administration du Fonds, composé de 24 pays et groupes de pays, ne l'a toujours pas fait.

"L'intérêt d'une telle conversion est simplement de donner plus de temps, puisqu'il n'est pas nécessaire de commencer à rembourser le montant dû aussi tôt", a expliqué Mme Atkinson. Mais le taux d'intérêt resterait le même, a-t-elle rappelé.

Une mission du FMI a commencé ses travaux mardi à Athènes pour examiner, avec les fonctionnaires de la Commission et de la Banque centrale européennes, les conditions du versement de la cinquième tranche de l'aide accordée en mai 2010.

Mme Atkinson s'est refusée à tout commentaire sur la teneur et la durée probable des discussions en cours.