Pétrole: l'Opep ne prendra pas de mesure spectaculaire pour contrôler les prix

© 2011 AFP

— 

Le Qatar a exclu dimanche que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) adopte des mesures "spectaculaires" pour contrôler les prix du brut, dont les stocks et la production ont atteint des niveaux "sains", selon lui.

Le ministre du Pétrole du Qatar, Mohammed al-Sada, a déclaré à la presse qu'il ne fallait pas s'attendre à ce que la prochaine réunion de l'Opep décide de changements radicaux.

"Nous pensons que les fondamentaux sont bons et nous ne voyons pas de problème dans l'approvisionnement. Les pays membres et non membres de l'Opep produisent, fournissent et répondent à la demande globale", a-t-il dit.

"Le niveau de l'offre et des stocks est sain, et nous voulons la stabilité des prix du pétrole", a-t-il dit, affirmant ne pas s'attendre à une chute des prix même si ceux des matières premières étaient en baisse.

Le ministre a indiqué avoir reçu une demande pour fournir davantage de gaz au Japon, touché par un tremblement de terre et un tsunami dévastateurs le 11 mars ayant provoqué un accident dans une centrale nucléaire.

"Nous avons un comité qui s'occupe de la demande du Japon", a dit le ministre qatari.

Il a d'autre part assuré que le conflit en Libye n'affectait pas l'approvisionnement en pétrole.

"De nombreux pays, particulièrement de l'Opep, ont compensé l'insuffisance et il est clair qu'il n'y a pas de manque dans la production et l'offre dans le monde".