La SNCF et ses filiales ont 8.000 postes à pourvoir d'ici fin 2011

© 2011 AFP

— 

Le groupe SNCF a 8.000 postes à pourvoir d'ici la fin de l'année, dont la moitié dans la maison mère (transport ferroviaire de voyageurs) et l'autre moitié dans ses filiales privées, notamment de transport urbain, interurbain et de marchandises, a annoncé mercredi la direction.

«Nous renouons avec une politique de recrutement plus ambitieuse et avons, sur un total de 9.000 embauches prévues en 2011, encore 8.000 postes à pourvoir», a indiqué le directeur des ressources humaines François Nogué, évoquant «un véritable défi à relever». La moitié de ces embauches (4.500) doit se faire au sein de l'établissement public SNCF, qui assure le transport ferroviaire de voyageurs (TGV, TER, Transilien, etc.).

«Marché est très concurrentiel» en IDF

Ces postes concernent des métiers techniques (maintenance des voies, des trains), des métiers liés à la circulation (conducteurs, aiguilleurs, etc.) et du commercial. Plus de la moitié de ces offres au sein de la maison-mère doivent répondre à des besoins en Ile-de-France, «où le marché est très concurrentiel», a souligné François Nogué. Les effectifs de la maison-mère ne cessent néanmoins de baisser depuis plusieurs années et avoisinent les 155.000 postes. En 2011, le solde des départs et des embauches sera encore négatif avec plus de 1.800 suppressions de postes, selon le budget 2011.

Mais les filiales privées de la SNCF ne cessent elles de grossir notamment Keolis (transport urbain et interurbain) et Geodis (transport ferroviaire et routier de marchandises, logistique), de sorte que le groupe SNCF emploie désormais plus de 235.000 personnes. Keolis doit embaucher 3.500 personnes, dont 90% de conducteurs de bus et tramways, en région parisienne, mais aussi en Rhône-Alpes, à Bordeaux et Lille. Geodis vise 1.000 embauches, dont 400 chauffeurs routiers et 400 opérateurs de logistique.

Tout candidat potentiel peut aller sur le site www.sncf.com pour examiner les profils recherchés et les parcours possibles.