Wall Street propulsée au plus haut depuis près de 3 ans par les résultats

© 2011 AFP

— 

La Bourse de New York a fini en nette hausse mercredi, propulsée à son plus haut niveau depuis près de trois ans par des résultats meilleurs qu'attendu, en particulier dans le secteur technologique: le Dow Jones a gagné 1,52% et le Nasdaq 2,10%.

Selon des chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average a pris 186,79 points à 12.453,54 points. L'indice vedette n'avait pas clôturé à un tel niveau depuis le 5 juin 2008.

Le Nasdaq, à dominante technologique, a de son côté engrangé 57,54 points à 2.802,51 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 est monté de 1,35% (17,74 points) à 1.330,36 points.

"La belle envolée des valeurs technologiques a vraiment emmené le marché. Intel et IBM ont dévoilé des résultats très supérieurs aux attentes et des perspectives positives et encourageantes pour les trimestres à venir", a expliqué Andrew Fitzpatrick, de Hinsdale Securities.

Le numéro un mondial des microprocesseurs Intel a été particulièrement recherché, terminant en hausse de 7,80% à 21,41 dollars.

"Les investisseurs assistent enfin à des résultats positifs", a observé Lindsey Piegza, de FTN Financial, après des déceptions la semaine passée et des réactions mitigées en début de semaine, lorsque les publications ont été éclipsées par les inquiétudes pour la dette américaine.

"Le marché était en mode d'attente, digérant les nombreux problèmes macroéconomiques apparus au niveau mondial, et qui ont pesé sur le marché récemment", a souligné Andrew Fitzpatrick.

Le marché doit faire face à de grandes incertitudes, des troubles dans le monde arabe à l'envolée des prix de l'énergie, du tremblement de terre au Japon aux problèmes de dettes souveraines en Europe.

En milieu de matinée, un indicateur meilleur qu'attendu sur l'immobilier a conforté la progression des indices, même si les chiffres n'étaient pas "extravagants", selon Lindsey Piegza. Les ventes de logements anciens ont confirmé en mars leur tendance à la hausse, augmentant de 3,7% par rapport au mois précédent.

Le conglomérat industriel United Technologies (+4,30% à 85,90 dollars), composant du Dow Jones, a largement participé à soutenir les indices avec non seulement des résultats supérieurs aux attentes, mais aussi des prévisions relevées.

Le groupe internet Yahoo! (+4,66% à 16,87 dollars) a contribué à la forte hausse du secteur technologique après des résultats également salués.

La banque Wells Fargo (-4,12% à 28,83 dollars) et l'informaticien IBM (-0,39% à 164,75 dollars) ont aussi publié des résultats supérieurs aux attentes, mais quelques détails ont chagriné les investisseurs.

Wells Fargo a vu son chiffre d'affaires reculer à cause d'une baisse des recettes "provenant des prêts hypothécaires et des taux d'intérêt".

Pour IBM, "certains analystes attribuaient la baisse (...) à la déception que le groupe n'ait pas plus augmenté ses prévisions", selon Andrea Kramer, de Schaeffer's Investment Research.

L'opérateur téléphonique AT&T (-0,59% à 30,13 dollars) a publié des résultats conformes aux attentes pour le premier trimestre. Toutefois le chiffre d'affaires réalisé avec les entreprises dans les liaisons fixes a été faible, selon Deutsche Bank.

Le marché obligataire s'est replié dans un contexte favorable à la prise de risque. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est remonté à 3,400% contre 3,356% mardi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,454% contre 4,427%.

  1. Nasdaq
  2. Nyse