Économie

Wall Street finit en hausse, avec le soutien des indicateurs

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi avec le soutien d'indicateurs meilleurs qu'attendu, qui ont pris le pas sur des résultats décevants de grands noms de la cote: le Dow Jones a gagné 0,46% et le Nasdaq 0,16%.

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi avec le soutien d'indicateurs meilleurs qu'attendu, qui ont pris le pas sur des résultats décevants de grands noms de la cote: le Dow Jones a gagné 0,46% et le Nasdaq 0,16%.

Selon des chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average a pris 56,68 points à 12.341,83 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 4,43 points à 2.764,65 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a progressé de 0,39% (5,16 points) à 1.319,68 points.

"Le marché ne s'est pas concentré sur les publications trimestrielles du jour, sauf d'un point de vue individuel. Il s'est concentré sur les bonnes nouvelles économiques", a expliqué Peter Cardillo, d'Avalon Partners.

Motif de satisfaction pour les investisseurs, la production industrielle aux Etats-Unis a repris sa hausse en mars, de 0,8% sur un mois, soit plus qu'attendu.

Les investisseurs ont par ailleurs été positivement surpris par l'accélération de l'activité manufacturière autour de New York, calculée par l'indice Empire State, et par la remontée du moral des ménages en avril, selon l'indice de l'université du Michigan.

L'inflation est restée modérée au mois de mars, s'établissant à 0,1% hors alimentation et énergie, même si les prix à la consommation continuaient de fortement progresser en général.

"D'une manière générale, l'opinion du marché reste assez positive, malgré le petit repli enregistré en début de semaine. Il est très difficile d'ébranler la confiance des partisans de la hausse, même avec des déconvenues comme Google", a rapporté Michael James, de Wedbush Morgan Securities.

La chute du géant de l'internet en Bourse (-8,26% à 530,70 dollars) a malgré tout pesé sur le secteur technologique. Il a présenté un bénéfice en hausse de 17,5% pour le premier trimestre mais inférieur aux attentes, sous l'effet de dépenses d'exploitation en hausse.

Le marché obligataire est monté. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'est replié à 3,410% contre 3,485% jeudi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,468% contre 4,541% la veille.

  1. Nyse
  2. Nasdaq