Christine Lagarde annonce une aide de 400 millions d'euros à la Côte d'Ivoire

ECONOMIE Lors d'un déplacement au Tchad de la ministre française...

Mathieu Goar, à N'Djamena
— 

De notre envoyé spécial au Tchad

A l’issue de la réunion des ministres des finances de la zone franc au Tchad, Christine Lagarde, ministre de l’Economie, va annoncer un soutien budgétaire exceptionnel de la France à  l’égard de la Côte d’Ivoire. Dans un communiqué, la ministre justifie cet aide «pour financer les dépenses d’urgence pour les populations, la ville d’Abidjan et le redémarrage des services publics essentiels et de l’activité économique». Cette aide sera de 400 millions d’euros.

Christine Lagarde fera officiellement cette annonce lors d’une conférence de presse en présence de Charles Koffi Diby, ministre de l’Economie de la Côte d’Ivoire et collaborateur du président Ouattara. La ministre de l’Economie y rendra «hommage au calme, à la retenue et au principe de réconciliation que n’a cessé de prôner le président Ouattara», tout en déplorant l’occupation militaire pendant le conflit d'institutions financières ivoiriennes, notamment la Banque centrale ivoirienne par les forces pro-Gbagbo.

Le conflit ivoirien pèse lourdement sur la zone franc

L’annonce de cette aide intervient au lendemain de l’arrestation de Laurent Gbagbo. Les partisans de l’ancien président accusent la France de  l’avoir conduit directement aux mains de Ouattara. Une information que l’Etat-major français dément.  

Représentante de la France qui préside le G20, Christine Lagarde et les participants à la réunion de ce mardi devraient également «s’engager à plaider résolument, avec son collègue ivoirien, pour un réengagement aussi rapide que possible [en Côte d’Ivoire] des institutions financières internationales lors des réunions de printemps du FMI et de la Banque Mondiale ». Le conflit ivoirien pèse lourdement sur la zone franc. Ce pays représente un tiers du PIB des pays d’Afrique de l’Ouest membres de la zone franc.