France/Croissance: Prévisions inchangées du FMI à +1,6%, et +1,8% en 2012

© 2011 AFP

— 

Le Fonds monétaire international (FMI) table toujours pour la France sur une croissance de 1,6% cette année puis de 1,8% en 2012, selon ses nouvelles prévisions semestrielles publiées lundi.

De son côté, le gouvernement français table sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 2% en 2011 puis 2,5% l'an prochain. Selon le FMI, la croissance en France serait équivalente à celle de la zone euro, mais inférieure à celle de l'Allemagne, son principal partenaire commercial (+2,5% puis +2,1%). "En France, la croissance devrait rester modérée (...) alors que la hausse de la consommation est limitée par la fin des mesures de relance et que la hausse des exportations est ralentie par un affaiblissement de la demande externe", résume le FMI dans son dernier rapport sur les "perspectives économiques mondiales".

Stabilisation du taux de chômage

Selon le Fonds, après avoir atteint 9,7% de la population active en 2010, le taux de chômage ne refluerait qu'à 9,5% cette année en France et tomberait à 9,1% à la fin de l'année prochaine. Dans ses dernières prévisions, l'Insee table sur une stabilisation du taux de chômage en France métropolitaine à 9,1% d'ici mi-2011, à 9,5% en comptant les Dom. Plusieurs pays dont la France ont lancé des réformes pour réduire leurs dépenses mais il faudra faire encore davantage, estime le FMI.

Selon le Fonds, parmi les principaux pays de la zone euro, seule l'Allemagne devrait ramener son déficit public sous 3% du PIB en 2013 si on prend en compte les plans d'austérité annoncés jusqu'ici. La France devra, elle, annoncer de nouvelles mesures pour y parvenir. De même, pour réussir à réduire sa dette publique sous 60% du PIB d'ici 2030 - la limite autorisée par les traités européens -, la France devra réaliser d'importants ajustements budgétaires (de 5% à 10% de son PIB), estime le FMI.