Vers une accélération de la croissance, ralentissement possible en Chine

© 2011 AFP

— 

Les indicateurs avancés pour le mois de février publiés lundi par l'OCDE signalent une accélération de la croissance dans la plupart des pays riches, mais indiquent aussi l'éventualité pour la Chine d'une "modération de son activité économique".

Ces "indicateurs composites avancés" sont censés "anticiper les points de retournement de l'activité économique par rapport à sa tendance", rappelle l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans un communiqué.

Pour février, ils continuent de signaler "une expansion dans la plupart des pays de l'OCDE".

C'est notamment le cas de l'Allemagne et des Etats-Unis, où les indicateurs "continuent d'indiquer de manière robuste une expansion par rapport à la tendance", selon le communiqué.

"Un possible retour vers une dynamique de croissance caractérise ceux du Canada et de la France", ajoute l'OCDE.

L'indicateur composite avancé du Royaume-Uni "signale une expansion à un rythme lent mais stable".

En revanche, celui de l'Italie "montre une perte dans la dynamique de croissance de son activité économique".

Pour le Japon, l'OCDE précise qu'"en raison des circonstances exceptionnelles auxquelles" le pays a dû faire face, "il n'est pas possible, à l'heure actuelle, de présenter des estimations fiables".

Parmi les grands pays émergents qui ne sont pas membres de l'OCDE, l'indicateur composite avancé de la Chine signale "une possible modération de son activité économique", indique l'organisation dont le siège est à Paris.

Celui du Brésil montre que son économie "reste proche de son potentiel de long-terme" tandis que "celui de l'Inde continue de montrer un ralentissement".