Déficits: La France doit réduire ses niches fiscales et augmenter les impôts, dit l'OCDE

Avec Reuters

— 

La France doit mieux contrôler ses dépenses publiques, réduire les niches fiscales inefficaces et envisager d'augmenter certains impôts comme la TVA pour réduire son déficit, estime l'OCDE dans une étude publiée lundi. L'Organisation de coopération et de développement économiques insiste d'autre part sur la nécessité de poursuivre la réforme du marché du travail dans un pays qui souffre d'un fort déficit d'emplois pour les moins de 25 et les plus de 55 ans. L'OCDE confirme par ailleurs prévoir une croissance de 1,6% du produit intérieur brut de la France en 2011 et de 2% en 2012, le gouvernement tablant pour sa part sur 2% dès cette année.

Elle presse ce dernier de préciser comment il compte réduire le déficit public à 4,6% du PIB fin 2012, 3% en 2013 et 2% en 2014, à quelques jours de la présentation par Paris d'une nouvelle trajectoire macroéconomique pour la période 2011-2014. Selon l'OCDE, la baisse du déficit doit d'abord venir d'une action sur les dépenses et d'une réduction des niches fiscales et sociales.