Nicolas Sarkozy veut renforcer les contrôles sur les chômeurs

EMPLOI Il s'agit pour lui d'une question de «justice sociale»...

E.M. avec Reuters

— 

Nicolas Sarkozy lors de son discours sur la Libye le 19 mars 2011 à l'Elysée, à Paris.
Nicolas Sarkozy lors de son discours sur la Libye le 19 mars 2011 à l'Elysée, à Paris. — AFP PHOTO POOL/LIONEL BONAVENTURE

Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi un renforcement des contrôles des chômeurs. Il invoque un impératif de «justice sociale» vis-à-vis de ceux qui «travaillent dur».

«Justice sociale»

«Puisque nous commençons à sortir de la crise, il va falloir faire des contrôles - je suis désolé de le dire mais je le pense - plus précis et plus exigeants pour les chômeurs qui bénéficient d'allocations et qui refuseraient des offres d'emploi disponibles», a expliqué le chef de l'Etat.

«C'est un problème de justice, de justice sociale envers les salariés et les ouvriers qui travaillent dur (...) que de s'assurer que celui qui est au chômage et qui a des allocations grâce a la solidarité nationale fera tous ses efforts pour accepter une offre d'emploi ou pour accepter une formation pour s'en sortir», a-t-il ajouté.

«Ne pas contrôler, ne pas exiger des résultats de ce point de vue, me semble-t-il, est injuste», a-t-il affirmé.

Offres d’emploi

Nicolas Sarkozy s'exprimait lors d'une table ronde avec des industriels auvergnats à l'occasion d'une visite dans l'usine d'aluminium Alcan EP d'Issoire, dans le Puy-de-Dôme.

Il a déploré qu'une offre d'emploi sur quatre ne trouve pas preneur dans l'industrie et réaffirmé la volonté de son gouvernement de développer la formation en alternance pour les jeunes.