EDF/GDF Suez: La grève des agents réduit la capacité électrique de 13.400 mégawatts

ÉNERGIE es agents veulent défendre leurs tarifs préférentiels sur l'électricité et le gaz...

T.S avec Reuters

— 

Pylônes électriques et lignes a très haute tension dans la Sarthe en février 2010.

 
Pylônes électriques et lignes a très haute tension dans la Sarthe en février 2010.   — GILE MICHEL/SIPA

La grève organisée jeudi dans le secteur français de l'énergie a réduit de 13.400 megawatts la capacité de production d'électricité de l'Hexagone, selon un représentant de la CGT.

Tarifs préférentiels

Il a précisé à Reuters que la capacité de production avait été réduite de 7.480 mW dans les neuf centrales nucléaires du pays. La production française s'élevait ces derniers jours à environ 55.000 mégawatts selon les données de RTE, soit légèrement plus que la consommation. Les organisations syndicales du secteur de l'électricité et du gaz ont appelé mercredi en fin de journée à une grève de 24 heures à l'appui de revendications salariales. Ils souhaitent notamment défendre leurs tarifs préférentiels sur l'électricité et de gaz, qu’EDF et GDF Suez souhaitent augmenter.

Les agents ne paient pas de taxes et d'abonnement ce qui revient à payer, selon une porte-parole d'EDF, entre 5 et 10% de la facture d'un particulier. Ces tarifs bénéficient actuellement à 300.000 salariés et retraités du gaz et de l'électricité, et est considéré par les agent comme un des piliers du pacte social chez EDF et GDF Suez.  Un sujet électrique, alors que les prix de l’énergie flambent.