Energie: Ce que les mesures du gouvernement vont changer pour votre facture

Thibaut Schepman

— 

Un compteur à gaz et une facture en juin 2010.
Un compteur à gaz et une facture en juin 2010. — DURAND FLORENCE/SIPA

Electricité, gaz, essence... Les prix de l'énergie sont tous à la hausse. A chaque fois, le gouvernement a pris des mesures d'urgence. Bilan des changements pour votre facture.

Gaz: 200 euros d’augmentation en un an, au lieu de 250

Plus de 20% d’augmentation des prix du gaz en une seule année, et plus de 61% depuis 2005. Le gaz est l’énergie qui a connu l’augmentation la plus importante ces dernières années. La facture a donc augmenté de 200 euros en moyenne depuis un an, pour les sept millions de personnes qui se chauffent au gaz. Comptez aujourd'hui environ 1.100 euros de budget annuel de gaz pour une famille de quatre personnes.

Après une nouvelle hausse de 5,2% au 1er avril, le Premier ministre a donc décidé que «l’augmentation du prix du gaz qui aurait dû intervenir au 1er juillet n’aura pas lieu». Soit 50 euros de hausse évitée en moyenne par foyer.

Enfin, GDF s’est engagé à mettre en place une prime à la casse pour le changement de chaudière et à augmenter de 20% les rabais sur facture prévus par les tarifs sociaux du gaz (TSS). Mais la première s’élèvera au maximum à 250 euros, alors qu’une chaudière coûte en moyenne 2.500 et 5.000 euros. Et les tarifs sociaux sont méconnus - seuls 300.000 ménages en bénéficient pour le gaz alors que 800.000 sont éligibles – et ne s’appliquent qu’à une faible partie du gaz consommé. Les deux initiatives sont donc largement décriées par les associations, qui regrettent que leurs solutions de long terme proposées pour lutter contre la précarité énergétique ne soient pas écoutées.

Carburants: Réduction d’impôts pour cinq millions de Français

Difficile de lutter contre la hausse des prix du baril sur les marchés internationaux. Plusieurs pays européens ont adopté des mesures, visant notamment à limiter la consommation. La France a elle décidé d’augmenter de 4,6% le barème forfaitaire kilométrique applicable pour les automobilistes qui utilisent leur véhicule dans un cadre professionnel. Cette mesure sera financée par une contribution spéciale des compagnies pétrolières s'élevant à 100.000 euros. Jusque là, pour 6.000 km parcourus à titre professionnel avec un véhicule de 5 CV sur une année, le montant des frais déductibles était de 2.889 euros. Il sera désormais de 3.001 euros. Cinq millions de contribuables pourront en bénéficier.

>> Ce que peux faire le gouvernement contre la hausse des prix des carburants...

Electricité: Hausse limitée jusqu’au 30 juin 2012

La hausse du prix de l’électricité, prévue au 1er juillet, sera limitée à 1,7% alors qu’une augmentation de 5% était sur la table.  Le Premier ministre a également décidé d’étaler dans le temps le relèvement de 0,3 centime d’euros par kilowattheure de la contribution au service public de l’électricité (CSPE). De quoi atténuer l’impact de l’augmentation de 2,9% des prix de l’électricité, déjà actée jusqu’en 2012. Mais les importantes hausses qui suivront le vote de la prochaine réforme du marché de l'électricité devraient elles être reportées après le 30 juin 2012. Après l’élection présidentielle, donc.

>> Faut-il se chauffer au gaz ou à l’électricité ? Les conseils de 20minutes…