La TV connectée et la 3D au centre du MIPTV

© 2011 AFP

— 

La TV connectée, qui touche encore peu de monde mais qui va bouleverser l'usage de la télévision dans les années à venir, ainsi que le développement de la 3D, figurent parmi les sujets qui vont dominer le MIPTV, vaste salon international de l'audiovisuel à partir de lundi à Cannes.

Près de 11.500 participants, dont 4.000 acheteurs et 1.500 exposants, venus de plus de 100 pays sont attendus au Palais des Festivals pendant quatre jours.

Ce salon, réservé aux professionnels, est un rendez-vous incontournable pour les grands acteurs internationaux de l'audiovisuel (chaînes, producteurs, distributeurs, opérateurs mobiles...) même si, remarque un exposant, "ce n'est pas forcément là qu'on fait le plus de +business+ avec des rendez-vous de 15-30 minutes du matin jusqu'au soir".

"Mais c'est un passage obligé, car si vous n'y êtes pas, on pense que vous avez disparu!", poursuit-il, ajoutant: "C'est un endroit où on flaire les tendances et où on pousse ses pions".

"Les enjeux liés à la TV connectée apparaissent en force, même si on en est qu'au début. Potentiellement, cela va bouleverser les habitudes de consommation", souligne pour sa part Mathieu Béjot, délégué général de TV France International, l'association chargée d'exporter les programmes français.

La TV connectée permet au traditionnel poste de disposer d'un accès direct à internet, ou d'être connecté via une box ou un boîtier, permettant ainsi de naviguer avec fluidité des programmes au web et vice-versa. Son avènement fait peur aux grandes chaînes qui craignent notamment la concurrence des acteurs de l'internet.

Le MIPTV va aussi se pencher sur "tout ce qui tourne autour des nouvelles applications, des nouveaux usages, que ce soit sur les smartphones, tablettes ou les écrans, relève Mathieu Béjot. Aujourd'hui, la consommation d'images se démultiplie sur différents écrans et supports".

Autre révolution technologique à venir, la télévision en relief constitue également un sujet majeur. Mais pour l'instant, elle peine encore à séduire, les ventes de téléviseurs 3D pâtissant notamment d'un manque de programmes.

"Au cours des derniers mois, on a vu de plus en plus de contenus en 3D", assure cependant Laurine Garaude, responsable du département télévision du Reed Midem, la société organisatrice. Selon une récente étude du cabinet In-Stat, les chaînes en 3D seront plus de cent en 2014.

Pour autant, au-delà de tous les thématiques technologiques, les programmes demeurent au coeur du MIPTV. A ce titre, la présentation de la série irlando-canadienne "Camelot" (GK-tv), basée sur l'histoire du Roi Arthur, est particulièrement attendue, d'autant que ses deux acteurs vedettes, Eva Green et Joseph Fiennes, seront présents à Cannes.

"C'est encore la TV traditionnelle qui continue à faire de grosses audiences et qui est la seule capable de supporter de gros projets de fictions", note Mathieu Béjot.

Signe que les sagas historiques ont le vent en poupe, Canal+ va pour sa part présenter "Borgia", une série (12 épisodes de 52 minutes) sur laquelle elle a beaucoup investie. Tournée en anglais à Prague, celle-ci narre le destin sulfureux de Rodrigo Borgia qui fut pape sous le nom d'Alexandre VI.