Irlande: Le gouvernement va investir 24 milliards d'euros dans ses banques

E.M. avec Reuters

— 

L'Irlande a annoncé jeudi une restructuration de son secteur bancaire et chiffré à 24 milliards d'euros les besoins supplémentaires en fonds propres du secteur. Une manière de montrer aux marchés que le pays a la situation en main.  

De son côté, la Banque centrale européenne s'est portée à la rescousse des banques irlandaises. Elle a suspendu ses exigences en matières de garantie assortissant les prêts qu'elle leur accorde et en leur a promis qu'elles continueraient à avoir accès à des financements.

24 milliards d'euros

S'adressant jeudi au Parlement, le ministre des Finances Michael Noonan a précisé qu'une première banque serait créée à partir de l'actuelle Bank of Ireland. La seconde sera issue de la fusion entre Allied Irish Banks et la société de crédit immobilier EBS. Tous les établissements seront ou bien nationalisés ou bien détenus en majorité par l'Etat.

Les 24 milliards d'euros de besoins en fonds propres des quatre banques qui ont subi les tests de résistance s'ajoutent les 46 milliards d'euros versés déjà par les contribuables dans le secteur, ce qui donne un total de 70 milliards d'euros.

«Le coût est immense», a reconnu le ministre des Finances, «mais cela vaut la peine d'en payer le prix pour obtenir un système bancaire qui fonctionne.»