Le Portugal et la Grèce dans le viseur des agences de notation

FINANCE Les notes de la dette des deux pays ont été à nouveau abaissées ces derniers jours...

Thibaut Schepman (avec Reuters)

— 

Le drapeau du Portugal à Lisbonne en août 2009.
Le drapeau du Portugal à Lisbonne en août 2009. — STEVENS FREDERIC/SIPA

Au palmarès des agences de notation, le Portugal et la Grèce font très mauvaise figure. Après plusieurs dégradations ces dernières semaines, les notes de leurs dettes ont à nouveau été abaissées mardi. Aujourd’hui, elles sont même moins bien classées que celle de la Turquie ou de l’Egypte.

>> Dette des Etats: Comment le cercle vicieux de la spéculation se met en marche..

Catégorie spéculative

Standard & Poor's a déclassé la note grecque de BB+ à BB-. La dette portugaise a elle été rétrogradée de BBB à BBB-, un cran seulement au-dessus de la catégorie spéculative, avec une perspective négative. Les agences craignent que leurs dettes respectives soit restructurées avant que l’argent du fonds de secours ne leur soit versé. Dans ce cas, leurs créanciers devraient alors accepter de diminuer et de retarder les montants à rembourser, afin de laisser le temps de redresser la situation et d’éviter d’empirer la situation, voire de conduire l’Etat à la faillite. En dégradant leurs notes, les agences de notation déconseillent donc aux créanciers d’investir dans la dette de ces pays, puisqu’ils pourraient bien perdre les sommes investies.