Bruxelles conteste les décisions des agences de notation

FINANCE Elles viennent de dégrader à nouveau les notes grecques et portugaises...

© 2011 AFP

— 

Les drapeaux européens flottent devant le bâtiment de la Commission européenne à Bruxelles, le 11 août 2010.
Les drapeaux européens flottent devant le bâtiment de la Commission européenne à Bruxelles, le 11 août 2010. — BAUMGARTEN/VARIO IMAGES/SIPA

La Commission européenne «ne partage pas l'évaluation» de l'agence de notation financière Standard and Poor's sur la situation économique de la Grèce, a indiqué mercredi un de ses porte-parole. Standard and Poor's, qui est l'une des grandes agences de notation internationales, a annoncé mardi avoir dégradé de deux crans la note de la Grèce, à BB-, invoquant des craintes de restructuration de sa dette.

«Déséquilibrée et injuste»

«Nous ne partageons pas cette évaluation», a indiqué un porte-parole de la Commission européenne, Amadeu Altafaj, lors d'un point de presse. «Nous avons notre propre évaluation» de la situation grecque «et ce n'est pas la même que celle de l'agence de notation que vous citez», a-t-il répondu au journaliste qui l'avait interrogé. Le porte-parole a insisté sur le fait que l'avis de la Commission était également «partagé par le Fonds monétaire international et la Banque centrale européenne».  Le ministre grec des Finances, Georges Papaconstantinou, avait déjà dénoncé mardi la décision de Standard and Poor's, selon lui «déséquilibrée et injuste».