Surgelés Maggi: Nestlé diminue l'activité, souhaite 171 départs volontaires

© 2011 AFP

— 

Nestlé a annoncé mardi une réduction d'environ la moitié de ses activités de plats surgelés de marque Maggi, en difficultés, entraînant la suppression, exclusivement sur la base du volontariat, de 171 postes, dont plus d'une centaine dans son usine de Beauvais (Oise).

Nestlé Grand Froid (NGF), filiale de Nestlé France, qui regroupe cette activité, a précisé que les départs se feront "exclusivement sur le volontariat", selon un communiqué.

Outre les plats surgelés Maggi, NGF assure aussi la fabrication de glaces (Extrême, La Laitière, ...) et de pizzas surgelées (Buitoni).

Depuis plusieurs années, les plats surgelés Maggi accusaient des "pertes", a expliqué une porte-parole du groupe, sans en préciser le montant.

"Le marché, sur les cinq dernières années, est tendanciellement à la baisse", a-t-elle déclaré.

Le projet consiste à réduire l'activité à deux lignes de production, contre cinq précédemment, dans l'usine de Beauvais. 134 postes vont y être supprimés, auxquels s'ajoutent 17 postes commerciaux et 20 postes au siège, selon NGF.

La production va être recentrée sur les plats "leaders" comme les hachis Parmentier, les lasagnes ou encore les tomates farcies. Les plats surgelés individuels et également ceux au poisson sont abandonnés soit environ la moitié de l'activité, a ajouté la porte-parole.

L'usine de Beauvais emploie au total 610 personnes, pour un total de 11 lignes de production. Les six lignes de glace ne sont pas concernées par le plan. Cette usine est "la plus grosse unité européenne de production de glaces de Nestlé", selon le communiqué.

Nestlé France détient d'autres activités sous la marque Maggi (bouillon, fonds de sauce...) qui ne sont pas touchées par ces réductions de postes, selon la porte-parole du groupe.