Perp ou Perco: comment choisir la bonne épargne?

RETRAITE Entre épargne individuelle et collective, votre coeur balance? Passage en revue des deux solutions...

Hélène Duvigneau
— 
Le Perco est avantageux si l'on ne change pas trop souvent d'entreprise. Le Perp peut devenir intéressant à la retraite.
Le Perco est avantageux si l'on ne change pas trop souvent d'entreprise. Le Perp peut devenir intéressant à la retraite. — F. DURAND/SIPA

Issus de la loi Fillon de 2003, le Plan d’épargne retraite  populaire et le Plan d’épargne retraite collectif permettent  d’épargner seul ou dans le cadre de son entreprise. Si le Perp a démarré  en flèche (6 milliards d'euros d'encours), il semble aujourd'hui avoir atteint un plafond. A contrario, le Perco est  en pleine progression avec 4 milliards d’euros d’encours ( 38% sur un an).

Les bénéficiaires 

Perp- Tout le monde peut y adhérer, à l’exception des retraités, et à condition d’être fiscalement domicilié en France. C’est un contrat individuel d’assurance. Perco- De plus en plus répandu, il est mis en place par l’entreprise et s’adresse aux salariés ayant au moins 3 mois d’ancienneté.

Les versements

Perp- Ils sont volontaires et libres. L’assureur gestionnaire informe le souscripteur de l'évolution de son compte. Il peut proposer tout type de placement (fonds en euros ou fonds de placements diversifiés) et doit sécuriser l’épargne, en contrepartie, à l’approche de la retraite, sauf si l’épargnant y renonce expressément.

Perco- Les versements sont libres, dans la limite de 25% de la rémunération annuelle brute. Ils peuvent intégrer les bénéfices de l’intéressement ou de la participation (cette dernière hors du plafond de versements de 25% de la rémunération), ainsi que les jours de RTT ou de congés payés qui n’ont pas été pris. Le Perco permet de se constituer une épargne au travers de fonds collectifs ayant des profils de risque différents.

Les atouts

Perp- Les versements sont déductibles du revenu imposable dans une certaine limite. Rien n'interdit de verser des sommes importantes.

Perco- L’employeur peut abonder jusqu’à trois fois le montant versé par le salarié, dans la limite annuelle de 5654 euros en 2011. Les frais sont négociés par l’entreprise et en partie à sa charge, ce qui offre un meilleur rendement.

Conditions de sortie

Perp- A la retraite et en rente viagère imposable sur le revenu, sauf en cas de déblocage anticipé (accident de la vie ou achat d’une première résidence principale). Une possibilité de sortie existe en capital à hauteur de 20%.

Perco- Plus souple, il permet une sortie en rente faiblement imposée ou en capital, si l’accord collectif le prévoit. Les clauses de déblocage anticipé incluent l’achat de sa résidence principale (la première ou les suivantes). Il est transférable d’une entreprise à une autre.

La fiscalité 

Perp- Les cotisations versées peuvent être déduites du revenu imposable dans la limite de 10 % du revenu imposable ou de 8 fois le PASS (Plafond annuel de la sécurité sociale). A échéance, la rente est en totalité soumise à l'impôt sur le revenu.
Perco- Les versements de participation, d’intéressement et l’abondement de l’employeur ne sont pas imposables.  Les versements volontaires ne sont pas déductibles des impôts sauf ceux effectués par transferts de jours de RTT ou de congés payés. A la sortie, il n’y a pas d’impôt sur le revenu des plus-values. Le taux d’impôt sur le revenu est réduit en cas de sortie en rente.

Conclusion 

Le Perco permet d’optimiser son capital retraite grâce à l’entreprise, à condition de ne pas changer trop souvent d’entreprise, auquel cas le salarié pourrait perdre le bénéfice de l’abondement, si sa nouvelle entreprise ne lui propose pas de Perco. La souscription à un Perp devient intéressante quand on est imposé à la tranche marginale d’imposition pendant la phase d’épargne et que cette imposition baissera fortement à la retraite, car la rente en sortie est totalement fiscalisée. Pour les salariés qui disposeraient d’un Perco, il est préférable de l’alimenter en priorité.

Quel a été l’impact de la crise financière sur les Perco? L'avis de Lionel Tourtier, délégué général de l’Afpen.

Ces plans sont alimentés par des versements réguliers et en investissant sur des fonds communs de placement d’entreprise (FCPE) qui représentent des classes d'actifs (actions, obligations…).  Selon votre âge, la gestion pilotée va moduler la répartition des classes d'actifs afin d'assurer, en théorie, un risque moindre à l'âge de départ à la retraite. Si l'on prend la performance des FCPE en janvier 2011, sur cinq ans, la valeur des parts est encore négative pour certaines classes d'actifs. Mais il s’agit d’une valeur de part de date à date. Or, un salarié verse chaque mois une certaine somme, ce qui veut dire que chaque placement qu’il va effectuer enregistrera pour chaque versement les évolutions de la valeur des parts. Le rendement final est donc celui de « n versements » investis soit en bas de cycle du marché, soit en haut de cycle. En procédant à des versements réguliers, l'impact d'une baisse de la bourse est lissée dans le temps. La valeur moyenne des versements va profiter de ce lissage.